dimanche 2 octobre 2016

ALLO ? REGIME DUKAN ?



Mon Dieu, depuis que le monde moderne est né, il ne se passe pas un jour sans que l’on foute la migraine et des complexes aux gens qui ne rentrent pas dans le moule des magazines de mode ou de beauté, qui eux par contre, s’engraissent sur le dos de leurs clients, accrocs, mais alors accrocs façon régime Dukan !

En fait, peu m'importe le régime Dukan, sans forcément lui jeter la pierre quand je le vois attaqué de toute part, car en effet il commence à gêner sérieusement l’industrie agro-alimentaire chargée par les hypermarchés de nous vendre tout et n’importe quoi et peu importe notre santé pourvu que ça rapporte. Alors ma foi qu’il continue de s’enrichir, tant qu’il n’est pas prouvé que sa méthode nuit à la santé.

Personnellement je n’ai aucun livre ni méthode à vendre mais je peux quand même dire ceci :

Dès notre naissance, gênes obliges, nous sommes programmés pour ressembler à 50 % à l’héritage intellectuel et corporelle de nos parents, via nos grands-parents, via nos aïeux puis par 10 % d’éducation, ainsi que 10 % d'environnement familiale  et enfin par 30 % de formatage sociétal composé en partie par notre cadre de  vie fait de matraquage télé-visuelle, ou la publicité à outrance, finira par nous formater selon le modèle voulu par nos élites…

Et oui c’est comme ça et il en sera ainsi toujours ainsi…

Partant de la, on se demande bien pourquoi l’être humain cherche à tout prix à lutter contre son conditionnement programmé, sinon à vouloir se rendre physiquement et psychiquement malade, se soumettant corps et âmes aux désidératas des psychologues, psychiatres, nutritionnistes, médecins et autres médias, sensés se préoccuper de notre apparence, sans avouer que grâce à nous, le tiroir caisse tintera en permanence…



En fait nous sommes conditionnés pour ressembler à un certain type de société sans lequel, il n’y aurait pas d’avenir…
 
Trop gros, on vous conseillera d’aller faire un tour dans certains instituts… et hop, tiroir caisse…

Trop maigre, on vous conseillera d’aller dans une salle de gym… et hop tiroir caisse !

Faciès atypique, allez zou direction le chirurgien esthétique… et Hop tiroir caisse !

Seins trop si, trop cela, selon les dire de certains magazines qui vous conseilleront la dernière chirurgie à la mode… et Hop tiroir caisse !

Toilette pas assez branchée, selon les critères des derniers papes de la mode… et Hop tiroir caisse !

Voiture trop ringarde, trop vieillotte, hum… vous n'êtes pas aux normes vous… et Hop tiroir caisse !

J’en passe et des meilleurs ! Tout nous est permis en fait, pourvu que nous sortions le porte-monnaies, sinon, nous ne sommes que des rebuts de la société à qui l’on retirerait d’ailleurs volontiers le droit de vote, mais comme ce n’est pas possible, on utilise l’arme ultime de la désinformation !

Pourtant, la vie est simple et facile si l’on veut bien se poser cinq minutes, car il importe à tout un chacun d’être heureux !

Cela paraît tout bête à dire et pourtant c’est l’acte premier de l’accès au bonheur !

Dois-je à tout prix perdre du poids, pour mieux me fondre dans la société, par simple peur du regard des autres ou d'être rejeté ?

Dois-je annihiler ma propre personnalité, pour le seul plaisir de me fondre dans le moule des derniers salons à la mode ?

Dois-je passer ma vie à être à découvert, en dévalisant les boutiques, pour la simple sensation d’être " soi-disant" bien dans ma peau ?

Dois-je absolument lire le dernier Beigbeder, voir le dernier film ou la dernière pièce à la mode, sous prétexte que les médias en ont décidé ainsi, au risque de passer ma vie entière à côté de petits bijoux littéraires.. laissant ainsi les médias décider de ce qui est bon pour moi ?

Dois-je absolument avaler tout ce que l’on nous présente dans les publicités, sans me préoccuper un seul instant de lire l’étiquette pour en connaître la composition ainsi que la provenance ? Alors que même un chien renifle sa gamelle avant d’avaler ce qu’on lui donne…

Dois-je absolument me tartiner le visage et le corps de produits que l’on vante dans les magazines et dans les spots publicitaires à longueur d’années, sans en connaître les conséquences dans le temps, alors que les animaux de la savane savent très bien ou trouver le bain de boue régénérateur qui soigneront leur peau , ou les sols argileux qui les guérira de leurs maux ? Des produits offerts gratuitement par Mère nature a qui veut bien chercher…

Dois-je absolument si je ne suis pas accidenté, malade ou disgracieux, me faire poser des implants (Hommes et femmes compris) qui je le rappelle reste un acte chirurgicale important, sous prétexte de me présenter sous mon meilleur jour,  afin de rentrer dans les dictats de la société qui passe son temps par médias interposés à tout vouloir expliquer sur les méandres de l’âme humaine… Criminels ils sont en cela…

Dois-je à tout prix vendre mon corps dans des émissions de téléréalité, voir celui de mes enfants dans des élections de mini miss par exemple, sous prétexte que c’est le seul moyen de s’en sortir, à moins que cela ne soit par égo démesuré, dans une société ou le paraître à valeur de placement boursier…

Dois-je à tout prix regarder le 20 h de TFI ou celui d’Antenne 2, qui ne m’apprendra rien des vrais choses de ce monde, mais qui par contre me formatera au fil du temps à la pensée unique, m’empêchant ainsi moi et ma famille de faire oeuvre de réflexion…

Dois-je à tout prix aller remplir mon caddie le dimanche avec mes gosses, histoire de faire chier les employés de ces magasins à qui on ne demande plus leur avis depuis longtemps et qui seraient certainement mieux auprès de leurs enfants, sans parler de la crainte permanente de les savoirs livrés à eux même dans la rue… N’y a t-il donc pas d’autres distractions à faire en famille le dimanche, alors que ces hypermarchés sont ouvert tous les jours de la semaine jusqu’à 21 h, samedi compris… Quand aux bricoleurs du dimanche, ils n’en mourraient pas, si on veut bien réfléchir que nos grands-parents s’en sortaient aussi bien, sinon mieux, ayant même le temps d’aller guincher le dimanche sur les bords de Seine ou d’ailleurs, alors qu’ils bossaient 60 heures par semaine…

Ces vérités ne sont que quelques exemples de la stupidité de nos comportements en société, qui au lieu de nous rendre heureux, nous plongent dans une frénésie digne des temps modernes, courant tels des esclaves vers une liberté et un bonheur imaginaire… 

Au final, le bonheur est une fleur qui ne s’achète pas, car il nous a été offert dès la naissance, replié dans un coin de notre coeur, qu’il suffit de laisser respirer calmement, détaché des choses du monde, pour que tout d’un coup, il naisse en nous, nous élève, nous transporte et nous fasse prendre conscience de la vacuité des choses de ce monde.

Évidemment il ne faut pas confondre cela avec le bouddhisme dont l’inertie m’étonnera toujours, même s’il est vrai que leurs prières font planer des ondes bénéfiques sur ce monde. 

Non, en fait il s’agit plutôt de naître ici et maintenant et non pas dans des réincarnations infinies qui ne mènent qu'au nihilisme, ce qui n’est pas, comme je l’ai déjà dis dans  "la Création et son but"  le but ultime.  

Le bonheur est ancré en nous et ils nous appartient de le découvrir et une fois cela fait, de le faire partager, afin que tombe en ce monde les barrières qui nous empêchent de nous voir tels que nous sommes réellement ! 

Des enfants de la Terre non pas à genoux, mais vivant debout devant leur Créateur…

Ce  monde est malsain, car parti sur de mauvaises bases, il est temps de le reconstruire, avant qu’il ne soit détruit par la cupidité de quelques hommes, dont il y a longtemps qu’ils ne méritent plus le titre, tout inféodé qu’ils sont au Dieu Argent…