samedi 1 octobre 2016

BIEN JOUER AUX COURSES...LA BIBLE DU TURFISTE PAR JACKTURF !

Résultat de recherche d'images pour "gagner aux courses"

AVERTISSEMENT :


Le jeu pour des non initiés, peut être source de tous les maux ! Perte des liens sociaux et familiaux par une dépendance de plus en plus en plus grande, risque de faillite pour les entrepreneurs, alcoolisme… j’en passe et des meilleurs pour ne pas vous filer le bourdon ! 

Les faits divers sont plein de gens bien sous tous rapport, ayant pété un câble à cause du jeu. Quand je pense que l’État vend des millions de tickets à gratter impunément et sans aucun complexe, ça me donne la nausée.

On considère que le jeu devient pathologique lorsqu’il génère plus de difficultés dans la vie de la personne que de divertissement. Le joueur pathologique peut présenter une agitation ou irritabilité chaque fois qu’il tente d’arrêter la pratique du jeu. Il a l’habitude de mentir à sa famille et à son entourage quant à l’ampleur réelle de ses habitudes de jeu. 

Il peut nuire à la relation avec sa famille, perdre son emploi, ou recourir à des moyens illégaux pour couvrir l’argent nécessaire à son jeu. Une dépendance est très risquée chez le joueur et elle se définit par un état de besoin impérieux de faire cette activité, et par la nécessité d’en augmenter la fréquence afin d’en maintenir l’effet et éviter l’état de manque. 

D’autres conséquences plus graves sont possibles, telles que les tendances suicidaires, et la transmission du phénomène à sa descendance. L’ampleur que la publicité en faveur du jeu est entrain de prendre (Paris sportifs, Poker etc...), mérite beaucoup de vigilance de la part du consommateur et une nécessité de régulation par les médias et les autorités de l’audio-visuel.

La publicité permanente de la Française des jeux dans les médias, vous appelez ça comment ? Au final soyons des joueurs responsables et jouons intelligemment en laissant un minimum de place au hasard !

LES PROFESSIONNELS

Quelques personnes vivent des courses, mais c’est plus de boulot qu’on ne le pense généralement. Se lever tôt le matin et partir sur les routes de France et de Navarre pour suivre les chevaux et visiter si possible quelques connaissances du milieu hippique n’est pas donné à tout le monde. Mieux vaudra être célibataire sinon gare aux scènes de ménages ! Sinon la solution est de suivre régulièrement les courses au jour le jour diffusées sur Equidia. Une solution de confort qui apporte forcément un plus et qui permet d’engranger forces détails et informations !


PARTANT DE LA SUIVEZ LES CONSEILS CI-DESSOUS :

Proscrire les courses de moins de 8 partants, ça n’a l’air de rien mais la troisième place vous manquera toujours, essayez et vous verrez. En plus il faut trouver le couplé dans l’ordre donc double mise obligatoire. Certes il y a parfois des rapports intéressants, mais êtes vous sur que vous les auriez touché ? Toujours facile après…

Proscrire les réclamer qui dans leur majorité sont injouables, pour des raisons bien compréhensibles, la plupart des entraînements ne les présentant la que parce qu'ils n'ont rien d'autre à courir ou pour tenter de baisser au poids, avant de revenir dans les handicaps. Ou alors, jouez la valeur la plus élevée si elle ne s'est pas placée dans les quatre premiers lors de ses six dernières sorties (ça marche pas mal). Ah oui, vous pouvez rayer d'entrée de jeu, un cheval (débutant) qui va courir sa première course dans un réclamer, ce n'est jamais bon signe.

Proscrire les courses de 14 partants et + ou tout peut arriver, c'est idiot de jouer de telles courses tout simplement, les quintés en sont un bel exemple.

Proscrire les courses ou les conditions climatiques sont exécrables. Terrains à la limite du praticable…Sauf à bien connaître les origines des chevaux en lice, certains chevaux faisant des survaleurs en lourd...Une bonne occasion de vous plonger dans les origines des chevaux...

Proscrire Deauville ! Tant mieux pour la minorité qui y gagne, mais moi je n’y ai jamais vraiment fait mon beurre, mais si vous vous sentez….Cet hippodrome, c'est tout simplement l'antithèse des courses, ou jamais rien ne se déroule comme on le pense, il y a comme ça des mystères insondables...Tournez la page de votre quotidien et vous y trouverez plein d'autres hippodrome intéressant à jouer ce jour la et laissez Deauville aux touristes, si ça les amusent après tout...

Proscrire les courses de débutants, même si certaines origines peuvent paraître flatteuses, sur l’année vous serez perdant ! Ceci dit c'est la ou j'ai fais mes plus gros couplés (mon jeu préféré), mais après quelques années de métier ou j'ai du apprendre par coeur les origines des chevaux. Par exemple j'ai remarqué que certaines poulinières donnaient des rejetons très précoces, capables de remporter d'emblée leurs premières courses. Mais ce n'est qu'un conseil parmi d'autres...Il faudrait un livre entier...Ne vous fiez pas trop aux chevaux achetés une fortune, ça marche parfois, mais la plupart du temps, ce sont souvent de grands tardifs, mis dans du coton, qui seront surtout utiles à leurs propriétaires pour la reproduction, mais si c'est un Fabre évidemment, il pourra gagner d'emblée, mais la cote ne suivra pas. Par contre si vous tombez sur un petit canasson ne payant de mine, mais râblé à souhait, aux origines USA ou Siyouni par exemple, qui débute sur 1000 à 1200 m, méfiez vous, y a de la cote dans l'air.

Proscrire les jeux consistants à jouer les baisses de cotes, c’est le piège à gogos neuf fois sur dix. Privilégiez les cotes stables ou "légère" hausse de côte, qui ne sont que le reflet de l’oubli des parieurs de l’après-midi sur ceux du matin.

Proscrire de votre vie les points courses ou vous trouverez toujours un ou deux fondus du ciboulot, détenant le dernier tuyau et ou le bruit et la frénésie des parieurs vous feront perdre votre bon sens. 

Moralité, rien de mieux que de jouer bien tranquille au chaud à la maison : 
Plus généralement, surveillez le rond de présentation à la télé et n’hésitez pas à rayer les chevaux n’ayant pas un beau poil ou transpirant de trop, car ce n’est jamais bon signe.

Surveillez si votre favori est bien dans sa tête (Oreilles droites) et ne rechigne pas à entrer dans son box, ce qui pourrait éventuellement lui faire perdre pas mal d’influx nerveux, même si on en a déjà vu gagner ainsi, mais si voulez être gagnant sur l'année, mieux vaudra suivre mon conseil.

N’écoutez pas trop les commentateurs d’Equidia qui sont bavards, vous serez perdant sur l’année à les écouter, surtout quand ils se lancent à discutailler sur plusieurs chevaux à la fois... Ils vous donnent le tournis...Vous apprendrez vite à reconnaître par contre, quand ils vous balancent le bon tuyau l’air de rien, en général c’est une minute ou deux avant le départ et quand ils n’en citent qu’un, c’est plutôt bon signe, mais un conseil foncez, car le PMU a la fâcheuse tendance à clore les paris avant le départ, j'ai porté maintes réclamations la-dessus, mais ils s'en tapent...Aux USA, ils sont nettement plus sérieux de ce côté la, mais bon, nous sommes en France... 

Question hygiène de vie :  

Certainement la partie la plus importante !

Ne pas boire avant de jouer, peut paraître une évidence, mais j’ai tellement vu de joueurs éméchés, jouer n’importe quoi dans cet état, qu’il me paraît bon de le rappeler quand même. C’est un métier et un sport de l'esprit en même temps, il faut donc le traiter en tant que tel...

Être au top physiquement et mentalement : Donc un peu de sport si vous pouvez, aidera à oxygéner vos neurones et à être prêt à en découdre pendant votre lutte avec les autres parieurs. Une bonne hygiène de vie est la clé du succès...

N’hésitez pas à aller sur le champ de course le plus proche de chez vous, ça vous sortira et vous changera les idées. Voir de près les chevaux, vous remettra les pieds sur terre et vous donnera une pêche d’enfer.

Évitez d’ailleurs de jouer ce jour la et consacrez votre temps à écouter et repérer certains chevaux, n’hésitez pas à parler aux jockeys ils ne mordent pas...

Sinon : N’oubliez pas que le phénomène des vases communicants ne doit jamais quitter votre esprit !


Si vous perdez, votre argent, ira dans la poche de parieurs plus chanceux, même si je déteste ce mot aux courses.

Alors, faites en sorte que ce soit les mauvais joueurs qui vous remplissent les poches. C’est une guerre impitoyable que vous livrerez. Certains rigolent quand je dis ça et bien ils feront parti des perdants tout simplement...N’oubliez jamais, que rien ne sort jamais de la poche du PMU, mais toujours de celle des parieurs !

Comment Jouer !

Privilégier le simple placé, qui est le jeu préféré des professionnels (Matelassiers…) surtout quand on débute aux courses !

Évitez de vous disperser dans des jeux combinés comme le quinté qui vous fera devenir chèvre, tant les rapports désordres sont ridicules parfois et le jour ou les rapports seront important vous vous frapperez la tête par 3 fois en criant face au ciel, j’aurai pu l’avoir, j’aurai pu l’avoir… Oui mais voilà ! vous ne l’avez pas eu … Aucun intérêt ce jeu, qui favorise les gros joueurs au détriment des petits joueurs. Je ne connais pas de jeu plus inégalitaire que le quinté. Évidemment il reste le spot…

Concernant les autres jeux combinés je pense que le couplé et le trio sont des jeux très acceptables. Le couplé permet pour des mises modiques de toucher de beaux rapports parfois. Petites mises et gros rapports a toujours été ma devise.

Le trio procure aussi de très beaux rapports : Le plus simple étant de marier deux favoris avec l’outsider de votre choix. Je suis toujours étonné des rapports que cela peut procurer. Évidemment cela ne marche pas toujours, mais vous apprendrez vite dans quelle condition de course cela devient jouable.  A jouer surtout dans les courses de 8 à 12 partants maximum : Je ne connais pas d’autres méthodes plus sérieuse que celle la.

Jouer au pif n’a jamais été une solution sur le long terme. C’est amusant pour le joueur du dimanche, pour qui cela reste une distraction avant tout et qui vaut bien une place de cinéma. Mais pour vous, qui voulez jouer avec rigueur et sérieux, fuyez le hasard. En plat, surveillez les baisses de cotes par trop anormales. Si jamais cela tombe sur votre cheval, ce n’est jamais bon signe en général. N’ayez surtout pas peur de faire machine arrière. Y a des petits malins qui s’amusent à des jeux dangereux, ne les suivez pas ! Pour un qui rentrera, vous serez gagnant 10 fois derrière à le regarder courir. N’oubliez pas que le bénéfice se fait sur l’année, si bénéfice il doit y avoir. Le gros coup c’est pour les rêveurs, flambeurs et fondus du ciboulot !

Soyez maître de vos nerfs et de votre destinée. C’est votre seule chance de salut dans ce combat permanent.

Éliminez le plus possible la part de hasard qui existera toujours malheureusement (Cheval refusant de sortir de sa stalle, vol de mouettes sur les chevaux et oui ça existe à Cagnes ou Deauville, bousculades et coup bas dans le peloton etc…), en appliquant mes recommandations citées plus haut et en ne jouant qu’au tout dernier moment après avoir vérifié que rien ne cloche. A l’attelé. Surveillez les heat d’échauffement, si un cheval se cabre de trop ou a tendance à se mettre au galop, oubliez le (A ne pas confondre quand c'est le driver lui même, qui provoque le cheval, la aussi vous apprendrez vite à faire la part des choses). Jouez en priorité les chevaux n’ayant pas été déferrés à leur dernière course et qui le sont cette fois, l'ABC me direz vous, mais combien l'oublie dans la frénésie du jeu ? 

Un bon favori à l'attelé, est un cheval qui réunit quatre conditions, la forme, la qualité de l'engagement, le déferrage pour une course visée et l'entente Driver/Cheval. Si touts ces conditions sont remplies, vous passerez le plus souvent à la caisse. 

Par contre, attention au faux favori, qui se présente par exemple, sur un hippodrome ou il a souvent, voir toujours échoué, j'ai coutume de dire en effet, que quand un cheval n'aime pas, il n'aime pas et il vous le fera bien savoir...La encore, en suivant mon conseil, sur l'année vous serez gagnant. C'est valable aussi pour les Jockeys ou Drivers, qui n'ont jamais eu de réussite avec certains chevaux et qui ne sont la finalement que pour la promenade, d'ou l'utilité de vous pencher sur leurs statistiques communes et de les rayer sans états d'âmes si besoin est.

A noter que souvent, lorsqu'un cheval est seulement déferré des antérieurs, c'est que son entourage compte ne lui faire faire que la ligne droite. Alors, sauf si son record général (De préférence pas trop ancien), est à tomber par terre, je ne lui accorde guère d'importance pour la victoire. Privilégiez de toute façon, les chevaux déferrés des quatre, sauf à Enghien peut-être, ou les entraîneurs rechignent à présenter leur chevaux pieds nus, sur cette piste réputée dure pour les jambes des chevaux.  

Autre conseil et pas des moindres, privilégiez toujours les chevaux venant de battre leur record, c'est un signe qui ne trompe pas, le cheval est sur la montante. 

Pour les débutants, je conseille d’éviter le plat ou peu de chevaux sont réguliers et de commencer en jouant du solide au niveau entraîneur comme G.Macaire en obstacle par exemple. Jouez le surtout en province. Certes les rapports ne seront pas faramineux, mais la régularité de ses résultats vous permettra de vous familiariser à peu de frais, au monde des courses et d’engranger une petite cagnotte plus facilement, pour peu que vous ne soyez pas trop gourmand. 

Privilégier l’attelé au plat, en jouant surtout Vincennes et Enghien. Surtout ne jouez pas la province (Sauf si vous résidez sur place bien sur), tant que vous n’aurez pas appris à connaître les principaux drivers et entraînement du coin. Mais en gros je déconseille quand même de s’y frotter. En effet en ne jouant que les vrais chevaux de Vincennes et d’Enghien vous obtiendrez une régularité dans vos gains beaucoup plus grande. Partez du principe qu’on ne peut pas être bon partout. Spécialisez vous dans une discipline et des hippodromes bien précis et n’en sortez plus. A vouloir jouer tout et partout vous y perdrez votre latin et perdrez d’un côté ce que vous aurez engrangé de l’autre. 

Quand vous aurez fait tout cela, vous aurez en moyenne 50 % de plus de chance de gagner que le parieur traditionnel. Croyez moi, ce n’est pas rien.

Un dernier mot, pour le joueur qui a une somme mensuelle à jouer et qui ne veut pas se prendre la tête et qui dit ma foi ça passe ou ça casse. Et bien ma foi c’est son truc et il a bien raison. N’oublions pas qu’avant tout c’est un jeu et que l’on a bien le droit de se distraire sans tomber dans la névrose hippique.

Pour les autres vous savez ce qu’il vous reste à faire. Mais je vous avertis c’est du boulot. Je l’explique depuis des années et connaissant bien la nature humaine si j’en touche un pour 1000 j’aurai de la chance, mais comme a dit je ne sais plus qui. Si un seul doit être sauvé ce sera déjà pas mal !

D’autres conseils à suivre que je remplirai au fur et à mesure si j'y pense ! Certes, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, je sais, tu parles depuis le temps, mais ces règles de survie pour joueurs patentés ne sont pas faites pour devenir millionnaire, sinon je ne serais pas ici à blablater (Sous les Tropiques le Jack avec de belles vahinés…. moi je vous le dis) mais elle sont faites d'une, pour perdre le moins d’argent possible dans les jours noirs et de deux, pouvoir dégager de beaux bénéfices dans les jours fastes. Ça marche ! N’est-ce pas la le principal ?

Vous avez compris ? Perdre un minimum dans les mauvais jours et gagner un maximum dans les bons jours, la aussi apprenez à sentir ou souffle le vent, si vous commencez à perdre de trop, fuyez en courant, ce n'est pas le jour et par pitié ne cherchez pas à vous refaire et allez plutôt vous taper un bon gueuleton, vous verrez ça ira tout de suite mieux. Demain sera un autre jour...

Une dernière chose, j'ai vu par ci par la sur la toile, des petits malins qui conseillent d'ouvrir des comptes chez divers opérateurs pour avoir la meilleure cote. Des conneries tout ça, certains opérateurs ayant pris la mauvaise habitude de vous offrir de belles cotes pendant l'ouverture des paris, pour les voir soudainement chuter comme par hasard de moitié voir plus dans les dernières secondes. Choisissez un seul opérateur qui vous paraît le plus sérieux et tenez vous y.  


Résultat de recherche d'images pour "sigle hippique"