mardi 18 octobre 2016

QUAND LIBERATION ACCUSAIT LES CLINTON DE PARTIR AVEC LES MEUBLES...

Ce qu'il y a de bien avec la toile, c'est que les écrits restent et il est amusant de voir toute la "faune journalistique", soutenir la candidature d'Hillary Clinton, alors qu'ils savent très bien, que ce couple, n'est pas digne de confiance.

Juste ce petit exemple parmi bien d'autres :

Les Clinton partis, les affaires suivent. 

Par Pascal RICHE  

Les déboires de l'ancien couple présidentiel éclipsent la Maison Blanche et je n'invente rien, c'est "Libé" qui le dit....

Washington : de notre correspondant : Près d'un mois après son départ, Bill Clinton continue, presque chaque jour à occuper la une des journaux américains, éclipsant souvent son successeur George W. Bush. Les déboires scandaleux de l'ancien président, voyou populaire et fascinant, les passionnent beaucoup plus que les réformes lancées par le nouveau.

Mais Bill Clinton peut difficilement parler de fatalité: à peine avait-il réussi à tourner la page Monica Lewinsky, qu'il s'est plongé dans diverses autres affaires, petites ou grosses, mais jamais glorieuses.

Scandale. En quittant la Maison Blanche, les Clinton ont emporté avec eux pour 190.000 dollars de meubles et autres cadeaux (qu'ils ont, sous la pression, par la suite remboursés, en partie, sous forme de dons pour un montant de 86.000 $, visiblement le compte n'y est pas); de la vaisselle aurait également disparu d'Air Force One, l'avion présidentiel. 

Hillary a par ailleurs signé avec un éditeur un contrat de 8 millions de dollars, qui a fait tiquer les organisations anti-corruption. 

 Résultat de recherche d'images pour "Marc Rich"Résultat de recherche d'images pour "Marc et denise Rich"

Marc Rich, de son vrai nom Marcell David Reich, est un célèbre homme d'affaires israélo-américano-belgo-espagnol. Il est condamné par la justice américaine pour fraude, délit d'initié, violation d'embargo avec l'Iran en pleine crise des otages ainsi que pour la plus grande fraude fiscale de toute l'histoire des États-Unis. Avec plus de 60 chefs d'inculpations, il risque jusqu’à 325 ans de prison. Classé parmi les 10 fugitifs les plus recherchés au monde et poursuivi par le FBI, il trouve refuge en Suisse, pays qui refuse de l'extrader. Il y fonde la multinationale Glencore.
x
ll reçoit un pardon très controversé du président américain Bill Clinton le 20 janvier 2001, lors de son dernier jour en fonction.


Enfin et surtout, Bill a décidé de gracier Marc Rich, un milliardaire en fuite depuis 1983 à la suite d'une massive fraude fiscale. En soi cette grâce est choquante; mais elle est devenue un scandale national lorsque la presse a révélé que l'ex-femme de ce milliardaire, Denise Rich, avait levé des fonds pour les démocrates, et avait récemment promis à Clinton de trouver 450.000 dollars pour l'aider à financer sa future bibliothèque de Little Rock dans l'Arkansas.

 Résultat de recherche d'images pour "Marc et denise Rich"

La presse ­ unanime ­ a condamné l'attitude de l'ancien chef de l’État. Le président de la banque Morgan Stanley s'est publiquement excusé d'avoir demandé à Clinton de prononcer un discours lors d'une conférence en Floride. 

Les républicains ont bien sûr hurlé et les démocrates sont tétanisés, Clinton restant le plus populaire d'entre eux. La Chambre des représentants et le Sénat ont chacun ouvert une enquête sur l'affaire Marc Rich. Seul homme politique à prendre la défense de Bill Clinton: George W. Bush. Lors de son retour de Norfolk, mardi, il a déclaré aux journalistes qu'il désapprouvait l'acharnement du Congrès: «Il est temps de tourner la page.» Il a par ailleurs gentiment démenti le vol de vaisselle sur Air Force One.

Source :  http://www.liberation.fr/planete/2001/02/15/les-clinton-partis-les-affaires-suivent_354705

 Voilà, en n'oubliant pas qu'en 2002, la Sénatrice Clinton, sans jamais exprimer par la suite, le moindre regret, se prononcera par son vote,  pour la guerre en "Irak". Mark RichLes Clinton ont toujours été entourés d'amis riches, très riches ! 

Hillary Clinton a toujours été une manipulatrice politique qui n'a pas peur de se mouiller avec les  membres du crime organisé. Vous la voyez ici en compagnie de Jorge Cabreras,un puissant baron de la drogue. 

Hillary Clinton a toujours été une manipulatrice politique qui n’a jamais eu peur de se mouiller avec les membres du crime organisé. Vous la voyez ici à Noël, en compagnie de Jorge Cabreras, un puissant baron de la drogue

Au début de Janvier 1996, trois semaines après avoir assisté à la
 la réception de Noël à la Maison Blanche, Cabrera a été arrêté
 et accusés d'importation de 6.000 livres (2.72 tonnes) de cocaïne aux
 États-Unis avec des bateaux naviguant à travers les Keys de Floride.
 Il a plaidé coupable de ces accusations et a été condamné à 19 ans de
 prison fédérale et à une amende de 1,5 million $.
 
 Résultat de recherche d'images pour "Vivian Mannerud," 
Vivian Mannerud, president of Airline Brokers, Inc 
 
 Dans une interview, Mme Vivian Mannerud, une femme d'affaires 
cubano-américaine, qui collectait des fonds pour Clinton, a parlé avec
 les enquêteurs et a dit qu'elle ne se rappelait pas d'avoir sollicité 
une contribution de Monsieur Cabrera à Cuba, même si elle se rappelait vaguement 
l'avoir rencontré la-bas. 
 
On ne sait pas pourquoi Cabrera a été approché à Cuba et comment
  Mme Mannerud ou d'autres collecteurs de fonds démocrates, pourraient ne pas avoir
eu connaissance de ses antécédents criminels.

 La Maison Blanche et le Comité national démocrate ont déclaré alors, que le
 parti a retournée $ 20,000 à Cabrera en Octobre, après
 avoir décidé que c'était un don inapproprié. 
 
L'histoire complète ici :  
http://www.nytimes.com/1997/04/04/us/a-felon-s-donation-to-democrats-was-sought-in-cuba-inquiry-says.html