dimanche 2 octobre 2016

RESONANCES DE SCHUMANN : VOUS CONNAISSEZ ?

 

Brièvement  : 

On sait qu’entre 80 et 640 kilomètres au-dessus de la croûte terrestre il y a une couche atmosphérique conductrice d’électricité qu’on appelle ionosphère parce qu’elle est ionisée par les rayons ultraviolets et les rayons X provenant du soleil et du cosmos. On sait aussi que la croûte terrestre, dont le noyau est majoritairement composé de fer, possède également une charge électrique. C’est entre ces deux espaces chargés électriquement que se trouve la biosphère où nous vivons.

On dit que la surface de la terre possède une charge électrique négative qui attire les ions positifs de l’atmosphère, particulièrement lors des orages électriques. La décharge d’un éclair produit une onde électromagnétique qui résonne à la surface de la terre. Il y aurait près de 100 éclairs à chaque seconde produits par environ 2000 orages électriques autour du monde. Ces éclairs contribuent à maintenir des ondes électromagnétiques d’extrêmement basses fréquences sur la planète. 

Ce sont ces propriétés de résonance de la sphère terrestre que W. O. Schumann découvrit et mesura dans le milieu des années 50.

On sait que la fréquence se calcule en divisant la vitesse de la lumière (300’000 km par seconde) par une longueur appelée la longueur d’onde. Or, si on fait le calcul avec la circonférence de la terre qui est d’environ 40’000 km, on obtient une fréquence de 7,5 Hertz, tout près de la fréquence moyenne de 7,8 Hertz découverte par Schumann. 

Les signaux rythmiques du corps humain :

Tout comme la résonance de Schumann, les ondes cérébrales sont aussi des ondes de fréquence extrêmement basses. Plusieurs recherches ont confirmé des liens entre ces signaux rythmiques et la santé et le bien-être. Les fréquences auxquelles pulsent les neurones déterminent le type d’activité de notre cerveau. On en rencontre quatre principaux types : 

  • Les ondes DELTA, entre 0 et 4 Hertz, sont présentes dans le sommeil très profond. On a observé quel’hormone de croissance (la mélatonine) est stimulée durant cette période de sommeil (le pic de sécrétion se situe aux environs de deux heures du matin), qui est bénéfique pour la guérison et la régénération
  • Les ondes THETA, entre 4 et 7 Hertz, sont présentes dans le sommeil mais peuvent aussi être dominantes dans des états de méditation profonde. Elles sont associées aux rêves lucides, là où nous sommes réceptifs à des informations au-delà de notre conscience normale
  • Les ondes ALPHA, entre 7 et 13 Hertz, sont présentes dans le rêve et dans la méditation légère quand les yeux sont fermés. Les ondes alpha pulsent à travers tout le cortex cérébral. La fréquence des ondes alpha est aussi la même que la fenêtre de fréquences de résonance des champs électromagnétiques de la terre
  • Les ondes BETA, entre 13 et 40 Hertz, dominent l’état d’éveil lorsque notre attention est dirigée vers le monde extérieur et occupé à des tâches cognitives (de réflexion). Elles sont associées avec la concentration, l’acuité visuelle et un état attentif
On sait qu’un être humain privé de sommeil et surtout de la période de rêve (ondes alpha et thêta) deviendra stressé et malade jusqu’au bord de la dépression nerveuse. Beaucoup de gens actuellement vivent de cette façon. Les changements à l’intérieur de la Terre ont affecté nos habitudes de sommeil, nos relations avec les autres, l’habileté à réguler notre système immunitaire et notre perception du temps. 

Préparons nous à accepter ce changement à l’intérieur de nos corps. Migraines, maux de tête, grande fatigue, sensations électriques dans les membres et dans la colonne vertébrale, crampes musculaires, rêves intenses, n’étant que quelques symptômes annonciateur des changements en cours, le corps humain devenant plus sensible, résultat des nouvelles vibrations.

Rendez-vous compte :
  • La Résonance de la Terre ( résonance Schumann ) était de 7,8 Hz depuis des milliers d’années. 
  • Depuis 1980, insensiblement, puis plus vite depuis 1997, cette mesure est arrivée à la hauteur de 12 Hz. Ce qui fait que 24 heures de nos jours correspondent maintenant à seulement 16 heures réelles.
  • Le temps est devenu plus rapide !
  • Le corps physique a déjà commencé à changer.
  • Notre ADN est reprogrammé par l’Univers. Nous allons vers le deuxième degré sur les 12 degrés que comporte l’ADN.
  • Une plus grande intuition et des capacités de soin émergent. Chaque année qui passe augmentant ce potentiel.
Point zéro et résonance de Schumann :
Winfried Otto Schumann
Renversement dans le champ magnétique autour de la Terre et en elle.

Le changement de polarité signifie que le pôle nord devient pôle sud et vice-versa. Cela s’est produit des centaines de fois depuis les derniers 160 millions d’années. Ainsi, le dernier aurait eu lieu il y a 780 000 ansIl se pourrait donc que le prochain renversement soit pour bientôt.

Un physicien italien aurait découvert que la fréquence de cet événement ne soit pas dû au hasard mais intervient en paquets, révélant une sorte de mémoire des événement antérieurs.

Même si un tel renversement ne se fait pas instantanément mais met un millier d’années à s’accomplir, ses implications sont énormes. Si bien sûr les oiseaux seraient perturbés lors des phases migratoires, la perturbation du champ magnétique terrestre pourrait exposer la Terre à de dangereux rayons cosmiques ; un scénario que certains chercheurs ont reliés aux extinctions de masse comme celui qui a fait disparaître les dinosaures. 

Les chercheurs spécialisés croient que la dynamo interne de notre planète est responsable des changements de polarité mais le phénomène est encore mal compris.


Résultat de recherche d'images pour "le champ magnétique terrestre simulé source nasa"


La base de la fréquence du sous-sol terrestre (ou battement de cœur de la Terre) a augmenté dramatiquement à travers des variations entre des régions géographiques, depuis quelques décennies. Les mesures d’ensemble étaient de 7,8 cycles par secondes. 

Cela était aussi une forme de constante. Fréquence sur laquelle toutes les communications militaires globales s’étaient développées et basées. Une récente série de rapports fait état que la vitesse est au-delà de 11 cycles et grimpe encore. La science ne peut expliquer pourquoi, ou ce qu’on peut y faire !

Les calculs précédents faisaient l’hypothèse que le nombre de fois que le renversement à eu lieu depuis les 160 millions d’années suivaient une distribution statistique dite de Poisson. Cette distribution vous donne la probabilité d’un nombre d’événements apparaissant dans un temps donné s’ils sont indépendants et si le taux moyen d’apparition est connu; ce qui impliquerait que les événements sont aléatoires. 

Une équipe de chercheurs pense maintenant plutôt que cette distribution serait de type Levy. Cette dernière distribution a pour principale différence qu’elle garde la mémoire (ou corrélation à long-terme) des événements antérieurs. Ce type de distribution est très appliqué pour caractériser les tremblements de terre et certains processus financiers.

Les pôles magnétiques se sont inversés de multiples fois dans l’histoire de la Terre. Le phénomène se produit à des intervalles allant de quelques dizaines de milliers d’années à plusieurs millions d’années. La durée moyenne entre deux inversions est de 250.000 ans, et la dernière a eu lieu il y a 780.000 ans.

Possibles résultats de ces changements :



1 -- Le temps va paraître de plus en plus rapide au fur et à mesure que nous approcherons du point zéro. 24 heures d’un jour sont actuellement de 16 heures effectives, mais cela va encore augmenter. Souvenez-vous que la Résonance Schumann (battement de cœur de la Terre Mère) était de 7,8 cycles depuis des milliers d’années. Mais que cela a changé depuis 1980, d’abord lentement, puis beaucoup plus vite depuis 1997. Actuellement la Terre atteint 12 cycles ( 12 Hz) et s’arrêtera à 13 cycles (d’où la symbolique du chiffre 13).

2 -- Le point zéro (ou le changement « shift » des âges), période qui fut prédite par les anciens peuples depuis des centaines d’années va se réaliser. Il y a eu beaucoup de shifts incluant celui qui nous préoccupe, mais tous n’ont pas été aussi sévères que celui-là. Shifts qui arrivent régulièrement tous les  13 000 ans, soit la moitié de 26 000 qui équivaut à une procession d’équinoxes.

3 -- Le point zéro ou retournement des pôles magnétiques arrivera probablement sous peu, dans les toutes prochaines années. Il pourrait y avoir synchronicité avec le quatrième cycle de biorythme de la Terre qui arrive tous les 20 ans au 12 Août. 

4 -- Il est dit qu’après le point zéro, le Soleil se lèvera à L’Ouest et se couchera à L’Est, approximativement. L’existence de ces changements dans le passé qui ont été retranscrits dans les rapports écrits des anciens, ne peut être mise en doute.

Toutes ces informations ne doivent pas effrayer, mais au contraire, nous préparer aux changements qui arrivent, annonciateur d’un nouvel âge , car nous sommes arrivés au-delà des concepts de peur basés sur l’argent roi.

Tout cela, sera progressivement dissout avec l’éveil des populations  qui demanderont alors des comptes à leurs dirigeants ou seul ceux ci auront à craindre Mère Nature.

Nul ne peut prédire l’avenir mais certaines choses qui se sont produites par le passé ne vont pas tarder d’interférer avec notre époque .

Ce qui me fait dire : Et si les Mayas avaient pressenti tout cela ?


Les connaissances des anciens Mayas montrent qu’ils avaient réussi à percer le mystère de l’évolution et de l’accélération du temps. 

Ils avaient découvert, grâce à la conservation des calendriers anciens, l’existence de 9 cycles d’évolution, les inframondes, dont le premier a commencé il y a 16,4 milliards d’années. L’énergie y était très dense. Puis nous sommes passés au deuxième, il y a 820 millions d’années, qui fut caractérisé par une évolution biologique. Par association des cellules, ou s’est créée une vie sous-marine (algues, éponges) puis des animaux, d’abord les poissons ensuite les reptiliens et les mammifères, pour arriver progressivement, il y a deux millions d’années, à l’apparition de l’homme.

L’homme a récupéré la cellule, le cerveau reptilien des amphibiens, le cerveau limbique des mammifères et le néocortex qui lui a donné une certaine forme d’intelligence. Le cerveau reptilien a survécu dans la zone nommée hypothalamus, qui assure les fonctions végétatives, c’est-à-dire tout ce qui fonctionne indépendamment de notre volonté consciente.

Des mammifères, l’homme a conservé le cerveau limbique ou cerveau émotionnel, dont la fonction était d’aider à la survie, par l’attaque ou la fuite. C’est un héritage bien encombrant, car le réflexe d’attaque chez l’animal a créé chez l’homme l’émotion de la colère et celui de la fuite, l’émotion de peur. 

L’amygdale, petite zone neuronale du cerveau limbique, sert d’amplificateur dans la création d’une émotion forte qui est capable en un millième de seconde de submerger totalement la conscience humaine.

Nous arrivons maintenant au huitième inframonde qui se distingue par une accélération de la communication (Internet, téléphonie mobile…). C’est une période intermédiaire que l’on appelle la Transition. C’est le passage de la troisième dimension vers la quatrième, caractérisé par la résurgence, au niveau collectif, de toutes les peurs enfouies au plus profond des cellules. 

Au final, qui sommes nous vraiment, d’où venons nous ?

Il y a 4 000 ans avant J.C., des artistes sumériens ont sculpté des statuettes d’environ 14 centimètres, au corps d’humanoïdes mais à tête étrange et… toujours de grands yeux… Ces statuettes sont exposées au musée de Bagdad.


Entre 5 700 et 4 700 avant J.C., en Jordanie, près d’Amman, dans le site néolithique d’Ain Ghazal, on a découvert plusieurs statuettes représentant des formes humaines complètes ou en buste. Elles dégagent une telle majesté que cela laisse rêveur…
Résultat de recherche d'images pour "statuettes humanoide musée de bagdad*"