lundi 17 octobre 2016

SEYCHELLES : MEURTRES EN SÉRIE AU PARADIS ?

Résultat de recherche d'images pour "seychelles"

TOURISME - L'ENVERS DU DÉCOR : Série noire aux Seychelles en cette fin de septembre

Résultat de recherche d'images pour "JP MORGAN + MORTS"Résultat de recherche d'images pour "JP MORGAN + MORTS"

http://pilulerouge.over-blog.com/2014/11/la-liste-des-banquiers-morts-avec-sources-et-details.html

Juste pour info, on comptait en 2014 environ 44 décès de banquiers issus de la J.P. Morgan (Suicides, meurtres, accidents...), depuis j'ai arrêté de compter, mais il semble que la série continue... 

Résultat de recherche d'images pour "Anne, 37, et Robin Korkki,"

Deux sœurs, Anne, 37ans, et Robin Korkki, 42 ans, de nationalité américaine, travaillant pour la J.P. Morgan, en vacances dans l’archipel, retrouvées mortes dans leur chambre. 

L’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Gungadin, en mission spéciale, conclut à « un œdème pulmonaire aigu pour l'une et un œdème cérébral pour l'autre », ce qui peut quand même sembler étrange...

Deux autres touristes sont décédés, une Allemande de 72 ans par noyade au large de Praslin et un Sud-Africain dans sa chambre au Plantation Resort Club de Baie-Lazare.

 Décidément le "Paradis", se transformerait plutôt en l'antichambre de l'enfer...

Résultat de recherche d'images pour "Anne, 37, et Robin Korkki,"

En cette fin de septembre, les Seychelles sont sous les feux de la rampe. 

Quatre touristes séjournant dans l’archipel ont trouvé la mort dans des circonstances suspectes nécessitant enquête. 

Dans l’immédiat, les cas qui retiennent l’attention restent le décès de deux sœurs, Anne 37ans, et Robin Korkki 42 ans, de nationalité américaine, qui étaient en vacances dans l’archipel depuis le 15 septembre. 

À la fin de la semaine dernière, elles ont été retrouvées inanimées dans leur chambre d’hôtel de Maia Luxury Resort, et depuis l’annonce de cette triste nouvelle, les proches des deux victimes multiplient les démarches en vue de faire la lumière sur les circonstances de ce drame. 

Par ailleurs, le week-end dernier, le corps d’une ressortissante allemande, âgée de 72 ans, a été repêché dans le lagon au large de Praslin alors qu’un ressortissant sud-africain logeant au Plantation Resort Club est décédé dans sa chambre sans la moindre indication sur les causes.

Compte tenu des circonstances du décès des sœurs Korkki, des employées de banque, dont la non moins célèbre JP Morgan, les autorités américaines, dont l’ambassade des États-Unis à Port-Louis, ont été mises à contribution. 

Résultat de recherche d'images pour "décès de Anne et Robin Korkki + presse américaine"

Ainsi, les services du Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, ont été sollicités pour des autopsies sur les deux victimes.  Hier, la police des Seychelles, qui a ouvert une enquête a rendu publics les principaux résultats de ces examens post-mortem.

La Seychelles Press Agency révèle que  « Robin Marie Korkki, 42 ans, est décédée des suites d’un œdème pulmonaire aigu » et Anne Marie Korkki, 37 ans, d’un « œdème pulmonaire aigu et d’un œdème cérébral » en ajoutant que l'œdème résulte d’une accumulation d'eau dans les tissus corporels, dans ce cas, dans les poumons et dans le cerveau. D’autre part, l’autopsie n’a indiqué aucun signe visible de blessure sur les corps.

Le porte-parole de la police, Jean Toussaint, a déclaré que « divers échantillons ont été prélevés pour l'analyse toxicologique et que cette dernière sera effectuée dans un laboratoire de médecine légale à l'île Maurice ». Il devait indiquer à la presse de l’archipel que « l’enquête avait démontré que le duo avait été vu en train de boire et qu’elles avaient été aidées par le personnel de l'hôtel à regagner leurs chambres la nuit précédant leur décès ».

Les faits remontent au 22 septembre: les deux femmes avaient été découvertes inertes au lit dans une villa qu'elles partageaient au Maia Luxury Resort and Spa, sur la côte ouest de Mahé, l’île principale des Seychelles. Cela s’est passé deux jours avant leur départ pour les États-Unis.

La police des Seychelles a précisé avoir été informée de cet incident vers midi par la direction de l’hôtel. « Les deux sœurs ont ensuite été certifiées mortes par un médecin du centre de santé d’Anse Boileau qui se trouve dans la même région, et qui s’est rendu sur place » ajoute le communiqué. 

D’après les premières observations de la police, il n’y aurait pas de trace de violence contre les deux femmes. Net et sans bavure ?

La mort simultanée des deux sœurs dans une chambre d’hôtel aux Seychelles n’a pas laissé insensible la presse internationale, plus particulièrement américaine. Les proches des deux Américaines, originaires du Minnesota ont fait le déplacement aux Seychelles pour mieux comprendre ce qui aurait pu réellement se passer. Ils croient dur comme fer qu’il y a eu Foul Play dans ces cas.

En marge de ce double drame, les autorités seychelloises doivent également gérer le cas de noyade dans des « unusual circumstances » de cette Allemande de 72 ans, dimanche dernier au large de Praslin. Les résultats de l’autopsie sont attendus en vue de déterminer la cause du décès. 

Et ce, sans oublier le fait que « a South African national was found unresponsive in his room at the Plantation Club Resort at Baie Lazare on the main island of Mahé on September 26. The South African, who has not been named, was reportedly employed at Lazare Property Ltd ».

Résultat de recherche d'images pour "Harmon Chellen,"
Une eau sale a été relevée dans le nez et dans le corps d’Harmon Chellen, 
liquide qui n’avait pas été analysé dans un premier temps.

Du pain sur la planche pour les autorités des Seychelles, d’autant plus que le mystère du décès de Harmon Chellen, 52 ans, Training Centre Manager du Mauritius Institute of Training and Development et de l’Ecole hôtelière Sir Gaëtan Duval, le lundi 18 août de l'année dernière, demeure entier.

Source : http://www.lemauricien.com/article/tourisme-lenvers-du-decor-serie-noire-aux-seychelles-en-fin-septembre