mercredi 13 décembre 2017

USA : LE "FBI" A-T-IL VOULU "STOPPER" DONALD TRUMP AVANT SON ELECTION ???

HIGH LEVEL FBI AGENTS DISCUSSED “INSURANCE POLICY” IN CASE TRUMP WON THE ELECTION

Résultat de recherche d'images pour "Kennedy + cible"

“We can’t take that risk”


High Level FBI Agents Discussed "Insurance Policy" In Case Trump Won the Election

Amidst the 10,000 text messages sent between anti-Trump FBI agent Peter Strzok and lawyer Lisa Page is a bizarre exchange revealing how the two, almost certainly with Deputy FBI Director Andy McCabe, discussed an “insurance policy” in case Donald Trump won the presidential election.
“I want to believe the path you threw out for consideration in Andy’s office — that there’s no way [Trump] gets elected — but I’m afraid we can’t take that risk,” Strzok wrote to his mistress, adding, “It’s like an insurance policy in the unlikely event you die before you’re 40.”
The message was dated August 15, 2016 and the “Andy” referred to in the message could only have been Deputy FBI Director Andy McCabe, who was almost certainly party to the conversation given that it took place in his office.
What kind of “insurance policy” were high level members of the FBI discussing to prevent Trump from winning the election less than three months before it took place?
As the Daily Beast’s Lachlan Markay, hardly a Trump cheerleader, notes, “This looks very bad.”
“Like, talking shit about Trump privately, whatever, his own staff does that. But an “insurance policy” in case Trump is elected? That seems way more problematic,” he adds.
“The real question is, if McCabe was present with both Strzok and Page on the day the ‘insurance policy,’ conservation took place in his office, what thoughts did he convey?” asks Joshua Caplan.
“We deserve to know what the insurance policy to subvert democracy was,” comments Robby Starbuck.
Wall Street Journal columnist Kimberley Strassel remarked, “Press is focusing (deliberately) on Strzok texts expressing hostility to Trump, and noting it is OK for agents to have political opinions. Press needs to to focus on the messages suggesting he’d act on that hostility (“insurance policy”)–which is not OK.”
While it remains unknown what exactly the “insurance policy” is a reference to, rumors that Trump would be targeted for assassination were running rampant for more than six months before the election took place.
Fox News contributor Mary Kissel‏ mused that the “insurance policy” may have been the infamous Christopher Steele dossier.
Given the gravity of the “insurance policy” remark, its exact nature should be investigated immediately.
SUBSCRIBE on YouTube:
Paul Joseph Watson is the editor at large of Infowars.com and Prison Planet.com.

MONTRÉAL SCANDALE : FEMMES INTERDITES DE CHANTIER LE VENDREDI JOUR DE PRIÈRE...

Des femmes exclues d’un chantier près de mosquées !


TVA NouvellesPublié le - Mis à jour 
Résultat de recherche d'images pour "canada + pas de femmes près des mosquées le vendredi"
Les dirigeants de deux mosquées ont fait des pressions sur un entrepreneur pour qu’il n’y ait aucune femme sur des chantiers de construction à proximité de ses lieux de culte, le jour de la prière du vendredi.
La direction de mosquées situées dans l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal, a d’abord demandé à l’entrepreneur de ne pas faire de travaux le vendredi pour ne pas nuire au jour de la prière. Une requête refusée en raison des retards qui en auraient résulté. Le constructeur s'est plutôt engagé à ne pas faire de bruit le vendredi, une clause qui est d’ailleurs écrite noir sur blanc dans le contrat.
Les dirigeants de mosquées auraient ensuite réclamé que les femmes ne soient pas visibles les vendredis sur les chantiers à proximité des deux mosquées, et l'entrepreneur concerné déclare qu'il pourrait en faire la preuve.
La mesure vise cinq femmes, quatre signaleuses et une ingénieure, qui ont dû être réaffectées ailleurs, selon une information obtenue via le compte Facebook de TVA Nouvelles.
Résultat de recherche d'images pour "canada + pas de femmes près des mosquées le vendredi"

«En retrait, juste un peu plus loin...»


Aujourd’hui, dans la construction, on a beaucoup de femmes, parce qu’on a réussi à les faire rentrer [dans le milieu], a indiqué Jean-Sébastien Samson, contremaître pour l'entreprise G-Tech, à TVA Nouvelles.
M. Samson a mentionné qu’une travailleuse visée par la demande a «travaillé pareil», mais que sa présence a nécessité quelques accommodements.
Elle n’a pas manqué de travail parce qu’elle ne pouvait pas être là, sauf qu’on l’a mise juste en retrait, un peu plus loin, a-t-il expliqué.
Pour sa part, le PDG de Map Signalisation n'a pris connaissance de cette exigence que lundi, car il était absent depuis deux semaines. «Je trouvais ça complètement inacceptable», a déclaré Marc-Alexandre Perreault à TVA Nouvelles.
Résultat de recherche d'images pour "canada + pas de femmes près des mosquées le vendredi"
Malgré tout, il s'est senti obligé de donner son aval à cette demande...?
«On m'a dit qu'elle serait en danger si elle travaillait le vendredi. Une fois, elle a été obligée de travailler et elle devait être accompagnée d'un travailleur», 
a ajouté M. Perreault qui a évoqué des menaces et de l'intimidation.
Il maintient que les femmes ont leur place sur les chantiers de construction. Peu importe, le chantier, peu importe l'endroit, les femmes ont autant le droit de travailler sur n'importe quel chantier», a-t-il insisté.

«Inacceptable»

La porte-parole de l'opposition officielle en matière de condition féminine, Catherine Fournier, estime qu'il s'agit d'un cas de discrimination.
Ça va à l'encontre de la Charte des droits et libertés du Québec. Moi, je trouve ça totalement inacceptable que la religion serve de prétexte pour violer l'égalité entre les hommes et les femmes, a affirmé la députée Catherine Fournier.
Les responsables des mosquées se défendent d'avoir demandé aux entreprises d'empêcher les femmes de travailler sur les chantiers le vendredi et parlent d'un coup monté. «Il y a quelqu'un qui est derrière ça, qui veut du mal à la mosquée. Je ne sais pas, moi», a affirmé l'un d'eux...
Le chantier est actif depuis un peu plus d’un mois dans ce secteur de la ville. Les femmes qui y œuvraient ont été déplacées du site il y a trois semaines...
Les collègues des femmes visées songent à perturber la prière de vendredi en organisant une manifestation devant ces mosquées.
Résultat de recherche d'images pour "femmes sur un chantier"
Femme Chef de chantier en Arabie Saoudite, fait chaud hein ? Mais au moins est-elle acceptée...
Source : http://www.tvanouvelles.ca/2017/12/12/des-femmes-exclues-dun-chantier-a-proximite-dune-mosquee

ALABAMA : MICHAEL MOORE OU LA FIN DES PETITS BLANCS...

MICHAEL MOORE, LES LIBÉRAUX UTILISENT LE RÉSULTAT DE L'ALABAMA POUR SE MOQUER DES BLANCS !

"Les Blancs ne devraient pas être autorisés à voter"


Michael Moore, les libéraux utilisent le résultat de l'Alabama pour se moquer des Blancs

Des gauchistes éminents se sont emparés du résultat de l'élection en Alabama pour s'engager dans l'une de leurs activités favorites: se moquer et insulter les Blancs.
Malgré le fait que les deux candidats étaient blancs, avec le démocrate Doug Jones en tête, les libéraux ont immédiatement fait tout ce qui concerne la race.
Le réalisateur Michael Moore a mené la charge, tweetant une image montrant comment 98% des femmes noires et 93% des hommes noirs ont voté pour Jones, comparé à 63% des femmes blanches et 72% des hommes blancs qui ont voté pour Roy Moore.
"Chers Blancs ..." remarqua Moore.
Moore a déjà célébré un avenir où les Blancs deviennent une minorité, alors les Démocrates sont virtuellement assurés de victoires électorales sans fin à la suite des changements démographiques.
Le Blanc en colère est en train de disparaître, et le Census Bureau nous a déjà dit que d'ici 2050, les Blancs seront la minorité, et je ne suis pas triste de dire que je ne peux pas attendre ce jour. J'espère vivre assez longtemps pour le voir car ce sera un meilleur pays, a déclaré Moore à Fast Company lors d'une interview en août.
Le cinéaste n'était en aucun cas le seul libéral à réagir au résultat du Sénat en jubilant ou en insultant les Blancs.
Avant de saluer le résultat, MSNBC, CNN et Kevin Allred, collaborateur de Huffington Post, ont tweeté cette salade déréglée.
Le journaliste d'Irish Times, Emer Sugrue, a crié que "les Blancs ne devraient pas être autorisés à voter".
nul
Les Blancs : vous avez eu votre chance, c'est là où nous en sommes, laissez les Noirs décider maintenant, a exigé Karen McGrane.
Résultat de recherche d'images pour "Karen McGrane."
"Je veux re-souligner quelque chose", a tweeté Dante Atkins. "Les Blancs ont fortement soutenu Roy Moore. Prenons ça, intériorisons-le, et ne nous laissons pas prétendre que nous n'avons pas de problème. Les hommes blancs en particulier. "
"Les Noirs sont plus nombreux qu'en 2014", remarque Noah Berlatsky. "Le taux de participation blanc. le problème ici, comme partout en Amérique, c'est qu'il y a peut-être encore trop de Blancs. "
Chris Menahan a compilé encore plus de tweets dans la même veine qui démontrent que la gauche est complètement obsédée par les Blancs et cela devient désobligeant, dans la mesure où cela devient un mouvement haineux plus sérieux que juste une poignée d'idiots déments sur les médias sociaux.
ABONNEZ-VOUS sur YouTube:
Suivez sur Twitter: 
*********************
Paul Joseph Watson est le rédacteur en chef de Infowars.com et Prison Planet.com .