jeudi 18 mai 2017

DES "BLEUS" AU SOMMET DE L'ETAT VONT PILOTER LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME...

Résultat de recherche d'images pour "l'antiterrorisme + collomb"
Aucun des principaux responsables gouvernementaux n’a d’expérience ou n’est sérieusement préparé aux questions de sécurité.     


Sous la présidence d’Emmanuel Macron, un Conseil de défense s’est tenu, jeudi après-midi à l’Élysée, en présence des ministres concernés, ainsi que des responsables militaires et des services de renseignement. Les questions de contre-terrorisme et d’opérations extérieures ont été abordées, à la veille du déplacement du chef de l’État auprès de l’opération Barkhane, au Mali.

Ce sont des « bleus » comme on dit à l’armée – des débutants. En matière de lutte contre le terrorisme et de sécurité intérieure, l’équipe politique qui s’installe au pouvoir depuis dimanche manque singulièrement d’expériences. À l’Intérieur, à la Défense, à la Justice, à Matignon et à l’Élysée, où sont les patrons préparés depuis des mois à prendre les commandes ?
Ce n’est pas faire injure aux talents et aux bonnes volontés des impétrants que le constater alors que, dans son allocution du 10 avril sur « la politique de lutte contre le terrorisme », le candidat Emmanuel Macron assurait : 
« Nous ne désarmerons en rien, nous ne lâcherons en rien la pression et nous sommes aujourd’hui face à un terrorisme militarisé qui a frappé et cherche encore à frapper la France. » 
Le contraste avec l’équipe précédente est frappant : Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Jean-Jacques Urvoas, Jean-Yves Le Drian, autant de « cadors » connaissant parfaitement le sujet. 
Certes, Le Drian reste au gouvernement, mais il sera désormais en charge de la diplomatie, donc pas aux premières loges de l’antiterrorisme.
Résultat de recherche d'images pour "Didier Casas"

La situation est d’autant plus étonnante que la seule personne qui s’occupait réellement de ces questions dans l’entourage du candidat Macron, son « conseiller spécial » Didier Casas, est retourné  dans le privé, chez  Bouygues Telecom dont il est directeur général adjoint. 

Source : http://www.lopinion.fr/edition/politique/sommet-l-etat-novices-l-antiterrorisme-127079

Résultat de recherche d'images pour "macron + terrorisme"
Le journal L'Opinion semble s'en étonner ? 
Moi pas !
Rien d'étonnant à tout cela, Macron, ce grand mondialiste, ne pouvant pas "sécuriser" un Pays qui sera désormais ouvert aux quatre vents, pour favoriser les échanges, et de toute façon, comme il l'a clairement dit ci-dessus, ce n'est pas sa priorité. C'est un choix de société, espérons qu'ils n'aura pas à le regretter bientôt...