vendredi 19 mai 2017

EUROPE : LES ENFANTS DU DJIHAD RENTRENT A LA MAISON...

 Résultat de recherche d'images pour "macron terrorisme"
Si Emmanuel Macron et son gouvernement ne se préoccupent pas du terrorisme, il faut savoir que le terroriste lui, en regardant pousser sa barbe dans la glace, y pense matin midi et soir.
 

L'Europe va bientôt devoir faire face à un exode massif, de djihadistes de l'État islamique "dangereux et désillusionnés", vaincus en Syrie et en Irak cette année et rempli d'esprit de vengeance, a averti le responsable de l'agence de lutte contre le terrorisme du Conseil de sécurité de l'ONU.

Résultat de recherche d'images pour "Jean-Paul Laborde"
Jean-Paul Laborde (France) a été nommé en juin 2013
Directeur exécutif du Comité contre le terrorisme.
Pendant 22 ans, M. Laborde a occupé au sein du système pénal 
du Gouvernement français, les fonctions de juge, procureur général adjoint, 
procureur et chef de l’Inspection des services pénitentiaire.

 Les dizaines de combattants islamiques étrangers (IS, anciennement ISIS / ISIL), décidés de rentrer en Europe, sont « plus dangereux» que les précédentes vagues de rapatriés, a déclaré Jean-Paul Laborde aux journalistes jeudi. Certaines personnes sont désireuses de se venger après des défaites sur le champ de bataille, y compris dans des affrontements récents à Mossoul. 

 La première vague des rapatriés était principalement composée de jeunes qui sont allés en Syrie et en Irak pour des t-shirts et des photos, a déclaré Laborde à RTBF . Ils sont revenus " énervés et consternés". La deuxième vague peut contenir des individus beaucoup plus extrêmes, qui ont eu plus de temps pour établir des contacts avec des organisations criminelles qui peuvent les aider à commettre des attaques.

 Entre 40 et 50 % des combattants étrangers, qui sont partis en Syrie et en Irak, ont déjà quitté des territoires contrôlés par IS, a ajouté Laborde.

 "En moyenne, ces personnes sont beaucoup plus engagées, plus expérimentées et plus compétentes", a-t- il déclaré aux journalistes, cité par Reuters.

 Malgré les restrictions aux frontières ... vous aurez un certain nombre de combattants terroristes étrangers, qui vont réussir à se glisser entre les mailles du filet et revenir ainsi dans leur pays d'origine, en particulier grâce aux  réseaux de contrebande", a- t-il ajouté.

 Au cours des 18 derniers mois, le flux de départs de combattants d'Europe en Syrie ou en Irak a diminué d'environ 90 %, a déclaré le responsable de l'ONU, un signe qui ne trompe pas, quand au retour proche des Djihadistes. 


En effet, quelques 5000 ressortissants de l'UE se battent actuellement en Syrie parmi les rangs de l'IS et d'autres groupes djihadistes. Un haut responsable syrien a averti que ce serait une catastrophe pour la sécurité européenne, si ces militants venaient à rentrer.

 Il faut savoir en outre que IS fournit un passage gratuit en Europe aux réfugiés désireux de se joindre aux groupes terroristes, offrant jusqu'à 1000 $ aux migrants dans les pays de destination de leur choix, a annoncé un groupe de réflexion britannique en février.

Résultat de recherche d'images pour "quilliam"
 Quilliam est un groupe de réflexion basé au centre de Londres qui met l'accent sur le contre-extrémisme, en particulier contre l'islamisme.

Le rapport du groupe de réflexion de Quilliam  a également révélé que les demandeurs d'asile mineurs risquent davantage d'être radicalisés par les prédicateurs de l'IS infiltrés dans les camps de réfugiés et les communautés locales de migrants.

"Des groupes tels que l'État islamique et Boko Haram recrutent en utilisant des incitations financières dans les camps de réfugiés et travaillent avec des contrebandiers et des trafiquants pour faciliter les demandes d'asile, a déclaré M. Quilliam.