lundi 17 juillet 2017

MINNEAPOLIS : ÉNORME BAVURE POLICIÈRE ? OU MEURTRE DE SANG FROID ?

La police de Minneapolis abat une  jeune femme après son appel au 911

Justine, il y a deux ans

Les autorités de l'État du Minnesota ont ouvert une enquête après la mort d'une Australienne, tuée samedi soir par la police dans des circonstances encore floues suite à son appel aux services d'urgence.

Residents Want Answers After Woman 

Fatally Shot By Police


Justine Damond - professeur de yoga et de méditation âgée de 40 ans, selon des médias australiens et des proches - a été abattue par l'un des deux policiers intervenus après son appel au service d'urgence 911 pour signaler une possible agression dans une ruelle près de chez elle, à Minneapolis.
Le Minnesota Bureau of Criminal Apprehension (BCA), qui enquête sur les fusillades impliquant des policiers dans cet État, n'a pas indiqué ce qui avait entraîné les tirs. Les caméras individuelles des deux policiers n'étaient pas activées au moment du drame, a-t-il relevé.
« L'enquête du BCA n'en est qu'à ses prémices », a souligné l'agence dans un communiqué, précisant que des informations supplémentaires seraient disponibles après l'interrogatoire des personnes impliquées et d'éventuels témoins.
Selon le Minneapolis Star Tribune, citant trois sources non identifiées, les policiers ont tiré sur la victime vêtue d'un pyjama à travers une vitre de leur véhicule après qu'elle se soit approchée d'une des portières pour leur parler. La femme qui portait son pyjama est morte instantanément sous la grêle des coups de feu.

justine ruszczyk, justine damond
A photo Justine Ruszczyk (Justine Damond) 
posted on her Facebook page

Je suis dégoûtée et profondément perturbée, a déclaré Betsy Hodges, maire de Minneapolis, lors d'une conférence de presse dimanche. « Nous ne connaissons que peu d'éléments à ce stade. Nous voulons tous en savoir davantage ».
Résultat de recherche d'images pour "Mohammed Noor minneapolis"
La station de télévision locale WCCO a identifié l'auteur du tir fatal comme étant Mohammed Noor (ci-dessus), un immigré somalien ayant intégré la police locale en 2015. La victime, selon les sources australiennes, avait déménagé de Sydney à Minneapolis pour rejoindre son fiancé. Un homme qui s'est identifié comme son beau-fils a expliqué qu'elle avait été tuée après avoir contacté la police pour signaler un possible crime.
Avant de se joindre au département de police de Minneapolis, Noor a travaillé dans la gestion immobilière principalement dans les propriétés commerciales et résidentielles de Minneapolis et dans le marché St. Louis Missouri / East Metro. 
Noor a également été noté comme le premier agent somalien américain à travailler dans la 5e circonscription de Minneapolis. L'officier a été suspendu alors qu'une enquête sur le tir continue. 

Un calendrier montre les événements qui ont mené à la fusillade mortelle
Il est à noter qu'un rapport signale une plainte fédérale en instance contre l'agent Mohammed Noor, par une ancienne travailleuse sociale de Minneapolis qui a affirmé que Noor et d'autres agents avaient violé ses droits constitutionnels en mars après avoir mandaté sa détention dans un hôpital, après qu'elle ait appelé le 911 pour relater une affaire de drogue et d'autres problèmes.
La communauté somalienne au Minnesota est la plus grande du pays. (La plus grande communauté de la diaspora somalienne aux États-Unis (250.000 en 2014) vit au Minnesota. Les aînés et les parents de la communauté somalienne du Minnesota s'inquiètent de plus en plus que les enfants nés aux États-Unis n'aient pas de lien avec leur patrimoine somalien). 
Résultat de recherche d'images pour "Mohammed Noor minneapolis"
Elle a entendu du bruit dans la ruelle donc elle a appelé la police et les flics sont arrivés », a raconté Zach Damond sur Facebook. « Et ensuite, tout ce que je sais, c'est qu'ils ont pris la vie de ma meilleure amie ».
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dimanche pour rendre hommage à la quadragénaire et réclamer des explications.

justine ruszczyk, justine damond
Justine Ruszczyk (Justine Damond).


Justine Damond 7 2 17


Après avoir perdu une grande partie de sa famille pour le cancer, elle a passé de nombreuses années à un voyage de quête personnel pour découvrir comment les habitudes et les maladies se développent, et comment les gens peuvent changer et vivre dans la joie, en exprimant leur plein potentiel. Son aventure l'a amenée au départ de la médecine occidentale, au monde des thérapies complémentaires / alternatives, de la médecine mentale et des études dans les philosophies orientales, la conscience et la physique quantique.