mercredi 16 août 2017

ELLE : BRIGITTE TROGNEUX S’ÉPANCHE DANS ELLE MAGAZINE....

1 - Extrait d'acte de naissance n°640
Trogneux_brigitte_1953_10_.jpg
Le treize avril mil neuf cent cinquante trois à quinze heures (15h00) est née en notre commune Brigitte Marie-Claude TROGNEUX du sexe féminin-----

1.1 - Mentions Marginales

Mariée à Le Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) le 22 juin 1974 avec André Louis AUZIÈRE----- Divorcée de André Louis AUZIÈRE.---- Jugement du juge aux affaires familiales du Tribunal de Grande Instance----
Mariée à Le Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais) le 20 octobre 2007 avec Emmanuel Jean-Michel Frédéric MACRON----
  • Amiens, Année 1953, Acte n°640
ABACA_538423_023
La Femme et l'Enfant !

A l’approche de la quarantaine, Brigitte Trogneux est mariée au banquier André-Louis Auzière, et mère de trois enfants lorsqu’elle rencontre Emmanuel dans l’établissement où elle enseigne le français et le latin, et où il est lycéen... Lorsqu’il est en première, il travaille avec elle sur la réécriture d’une pièce de théâtre. « L’écriture […] a déclenché une incroyable proximité. Il a pris un grand ascendant sur moi… J’ai senti que je glissais, lui aussi… Je lui ai alors demandé d’aller à Paris, au lycée Henri IV, pour sa terminale S. Il m’a assuré qu’il reviendrait. […] A 17 ans, Emmanuel m’a déclaré : ”Quoi que vous fassiez, je vous épouserai !” » Une parole prémonitoire. En 2007, la professeure devient madame Macron.

Source : http://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/Emmanuel-Macron-soutenu-par-Brigitte-la-femme-de-qui-a-tout-quitte-par-amour-3130123

Trogneux_brigitte_1953_trump_.jpg
Euh ! t'as pas été mannequin toi ?

Avant d’être Brigitte Macron, l’épouse du candi­dat d’En Marche ! fut celle d’An­dré-Louis Auzière, vingt ans durant. Ce cadre à la banque Crédit du Nord qui tomba de très haut en 1993.

En 1993,  Emma­nuel Macron rejoint l’ate­lier de théâtre du lycée de La Provi­dence d’Amiens, dirigé par Brigitte Auzière. Elec­trisé, sidéré, l’ado­les­cent de 15 ans n’a dès lors d’yeux que pour la profes­seure de Lettres de 24 ans son aînée. De son côté, l’en­sei­gnante est, elle aussi, en proie à une révo­lu­tion inté­rieure.  Reste la vérité du moment, cette dernière est mariée depuis 20 ans à André-Louis Auzière.
Né à Éséka au Came­­roun en 1951, l’homme passe ses premières années dans cette ancienne colonie française, où son père exerce la profession de commissaire aux comptes. 
De retour en France, il fait la rencontre de Brigitte Trogneux, de deux ans sa cadette. Alors âgés de 22 et 20 ans, ils se disent « oui » le 22 juin 1974 au Touquet, là où la famille de la mariée possède une propriété. S’en suit un démé­na­ge­ment à Stras­bourg, ville où naîtra Sébas­tien puis Laurence en 1977. Après quoi les Auzière retrouvent la Picar­die et leur repèrs amié­nois. De retour dans leur ville d’ori­gine, le couple agrandit la famille en 1984 avec l'arri­vée de leur fille Tiphaine.
Puis les années passent, la vie est calme, trop calme. Retentit la cloche de la quaran­taine qui somme Brigitte Auzière de n’écou­ter que son cœur. C’est là, on le sait que le jeune Emma­nuel Macron fait son apparition. Les âmes sont sœurs et n’ont pas d’âge. 
Brigitte Auzière succombe, tout commence. La rela­tion entre l’élève et la profes­seure est encore clan­des­tine, mais est propul­sée dans la lumière par la rumeur qui enfle chez les notables de la ville.
André-Louis Auzière découvre la cruelle vérité ; les allers retours inces­sants du jeune Emma­nuel Macron à leur domi­cile ont fini par aler­ter le voisi­nage qui ne s’est pas gêné de le tenir informé. Humi­lié, cocu, le banquier prend de suite une déci­sion radi­cale : 
« Il a aussi­­tôt quitté le domi­­cile conju­­gal. Il a égale­­ment perdu les connexions, la répu­­ta­­tion et l'argent que son mariage avec Brigitte lui offrait. » 
Mais si le couple Auzière implose aussi­tôt, ce n'est qu'en 2006 que leur divorce est prononcé. Un an plus tard, c’est une fois encore au Touquet que Brigitte Trogneux (son nom de jeune fille) devien­dra Madame Macron, sans savoir encore que dix ans plus tard, le couple serait sur le point d’en­trer à l’Ely­sée.
Source : http://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/brigitte_macron_-_qui_est_andre-louis_auziere_son_premier_mari_393337
Résultat de recherche d'images pour "An­dré-Louis Auzière"
Voir sa femme le quitter pour un ado n'effleurait pas André-Louis Auzière. Jusqu'au jour où Brigitte a croisé Emmanuel Macron...

« Quoi que vous fassiez, je vous épouserai ! » En 1994, c'est un Emmanuel Macron de 17 ans qui faisait cette promesse à celle qui allait devenir sa femme treize ans plus tard. Depuis de longs mois déjà, il vit un amour secret avec sa professeur de théâtre. Et ses parents ont beau avoir décidé de l'envoyer faire sa terminale au prestigieux lycée parisien Henri IV, loin d'Amiens et de Brigitte Auzière, l'adolescent le jure : il ne l'oubliera pas, et elle lui dira un jour « oui » devant témoins. Sauf que si elle a trois enfants, et vingt-quatre ans de plus que lui, l'enseignante est surtout très très mariée ! Et celui qui partage alors sa vie, qu'elle a épousé vingt ans plus tôt, ne se doute pas de ce qui se trame, comme viennent de le raconter nos confrères du Daily Mail. Le banquier ne se méfie en effet pas du lycéen, habitué qu'il est à voir les élèves de sa femme dîner chez lui le vendredi soir, porteurs de fleurs ou d'une bonne bouteille.
De quoi rendre la découverte de leur liaison extrêmement violente. « Il a quitté leur foyer » explique au quotidien anglais Benoît Delespierre, journaliste au Courrier Picard local. Un homme profondément blessé, comme le confirme Sylvie Bommel. Selon cette journaliste qui a travaillé sur l'histoire des Macron, il sera tellement affecté par la rupture qu'il n'assistera même pas à l'enterrement de sa propre mère, de peur d'y croiser son ex-femme ! 
« Il ne voulait plus se montrer après ce qui lui était arrivé » analyse-t-elle. « Cela a dû être un choc terrible d'être quitté pour quelqu'un d'aussi jeune. »

"Cela a été un immense scandale"

Et si les enfants de Brigitte - Sébastien, Laurence et Tiphaine - sont aujourd'hui très proches du candidat, cette histoire atypique ne réjouira pas non plus le reste de son clan. Il faut dire que les Trogneux sont une célèbre famille de pâtissiers, connue et respectée du tout-Amiens ! « Cela a été un immense scandale » reprend Benoît Delespierre« En toute franchise, ils n'aiment pas vraiment en parler. Tout cela les a énormément embarrassés. Son père Jean était furieux. Tout comme l'un de ses frères, en surprenant le couple clandestin lors d'un rendez-vous secret au bord d'une piscine... Des blessures dont la potentielle Première dame mesure aujourd'hui les conséquences. 
« L'amour a tout emporté sur son passage et m'a conduite au divorce » expliquait-elle à Paris Match en 2016. « Impossible de lui résister. » Comme son ex-mari l'a très douloureusement éprouvé... 
Source : https://www.closermag.fr/politique/quand-le-mari-de-brigitte-macron-a-decouvert-sa-liaison-717937

Résultat de recherche d'images pour "macron + brigitte trogneux jeunes"
Bref, que ça déplaise aux Macronnistes de la première heure, qu'on le veuille ou non, il y a bien eu emprise d'une personne, ayant un "ascendant" de part sa fonction, sur un "mineur", je ne sais pas comment on appelle cela en cours de justice, peut-être rien après tout, mais du point de vue de la morale, cela laisse planer quand même une certaine odeur....

Résultat de recherche d'images pour "macron + brigitte trogneux jeunes"
Une femme affirmée ayant en face d'elle un gamin, n'aurait-elle pas du réprimer ses pulsions alors ? 

Au final, les Français sont des gens formidables, qui sont prêts 
à prendre le fusil, si on s'approche de trop près de leur "progéniture", mais qui trouve admirable ce genre de relation du moment que ça ne les touchent pas.


Le détournement de mineur désigne le fait d'empêcher un mineur de rester sous la protection des personnes qui disposent de l'autorité parentale à son égard. Le détournement de mineur est un délit pénal pouvant être puni d'une peine allant jusqu'à cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. Il n'implique pas nécessairement qu'il y ait eu une relation sexuelle entre la personne majeure et le mineur. 

Pour être caractérisé, le détournement de mineur implique un élément matériel (l'enlèvement du mineur) et un élément moral (l'intention de soustraire l'enfant à sa famille). 

Effectivement, dans le cas de Brigitte Trogneux, on ne peut pas parler de détournement de mineur, encore que nous n'avons jamais eu vraiment la version des parents dans cette histoire, ce qui paraît pour le moins bizarre (arrangement ? en Province il y a des secrets bien enfouis, tout le monde le sait...). Bref, il n'en reste pas moins que la frontière est très étroite...

Alors vendredi, avant de vous précipitez acheter le dernier ''Elle Magazine'' ou Brigitte Trogneux a donné une interview, faites un peu marcher votre conscience, avant de lui donner l'absolution en espèces sonnantes et trébuchantes, d'autant que je ne suis pas certain, que vous en appreniez plus que sur ce site.

A bon entendeur !