jeudi 31 août 2017

LOI TRAVAIL : DEMAIN TOUS ESCLAVES ?

Marché aux esclaves en Libye !

« Vous allez au marché, et vous pouvez payer entre 200 et 500 dollars pour avoir un migrant et l’utiliser pour vos travaux », s’est indigné Othman Belbeisi, le chef de la mission de l’OIM en Libye, en conférence de presse à Genève.
Témoignages à l’appui, émanant notamment de ses équipes en poste au Libye et au Niger, corroborés par les récits des migrants eux-mêmes, l’OIM a retranscrit par écrit les histoires terrifiantes relatant la vente moyenâgeuse sur des places publiques, voire dans des garages, de centaines d’hommes et de femmes. Ils sont « vendus en public, assis par terre », a précisé à l’AFP un porte-parole de l’OIM, Leonard Doyle.
Loi Travail 

Merci du fond du coeur, sans vous, 
rien n'aurait été possible !
Ne souriez pas, la loi travail qui va voir le jour, nous ramène un siècle en arrière et plus, ou nos anciens, se battaient alors pour leur dignité et pour que leur descendance, ces petits cons, puissent se balader librement dans la rue avec un casque à musique sur la tête...
L'être humain est ainsi fait, qu'il y a les moutons bêlants, représentés désormais par une grande majorité de français, a qui l'on peut faire avaler n'importe quelles balivernes, au point que si demain, on leur disait qu'ils ne servent plus à rien, approuveraient par un hochement de tête, en demandant même, ou se trouve le ravin le plus proche pour pouvoir s'y jeter...



Et les loups, "chefs de meutes", qui pensent que décidément il y a beaucoup trop de monde sur cette planète et qu'en manger quelques uns, voir quelques millions, relèvent de la plus salutaire des actions...

Résultat de recherche d'images pour "macron vampire"

Et c'est donc tout naturellement que Macron, avec l'aide de syndicats corrompus, se permet de réduire en cendre, des décennies de conquêtes ouvrières, acquises le plus souvent au prix du sang de nos ancêtres, sous prétexte de libéraliser le marché du travail, se lançant ainsi dans la paupérisation de masse, sans que personne en France n'ose lever le petit doigt.

Voulez-vous que je vous dise ? Ce n'est que le début d'un long processus, ou demain le marché aux esclaves Libyens, deviendra la norme en France.

Résultat de recherche d'images pour "le pied sur la tête"

Moi, si j'étais Macron, j'irai encore plus loin, puisque les français ont perdu toute dignité, j'appuierai bien fort sur leurs tronches dans le ruisseau, en leur laissant juste de quoi respirer un peu, mais pas trop, pour qu'ils ne puissent pas se relever et donc se révolter...



Et je leur demanderai même, qu'ils me baisent les pieds à la façon de Louis XIV, car vous savez quoi ? C'est tout ce qu'ils méritent...