mercredi 11 octobre 2017

AU PAYS MERVEILLEUX DE DISNEY : SEXE, DROGUE, PROSTITUTION ET PÉDOPHILIE...

DURING WEINSTEIN YEARS, DISNEY HIRED CHILD MOLESTER TO DIRECT FILM

Disney could face major lawsuits over Weinstein’s behavior


https://www.thedailybeast.com/the-pedophile-director-embraced-by-hollywood

Not long after the Walt Disney Company bought Bob and Harvey Weinstein’s company Miramax in 1993, convicted child molester Victor Salva was pegged to direct Disney’s film Powder.

Préambule : La loi du silence :

Le monde entier semble soudainement avoir découvert le fil à couper le beurre, avec ce scandale sexuel qui ne fait que commencer, mais enfin, il faut-être vraiment naïf ou vouloir fermer volontairement les yeux, pour ne pas savoir que tout ce petit monde d'artistes, depuis les débuts du cinéma, se mélangent les uns les autres et s'entremêlent dans des délires psychotiques "hollywoodien", ou la "coock" coule à flot dans des soirées de débauches, toutes plus dantesques les unes que les autres et ou la première starlette venue, s'offrira corps et âme au premier "homme ou femme", qui lui promettra ne serait-ce qu'une petite apparition dans une série B...Toutes ces plaignantes, semblent soudainement se réveiller d'un long cauchemar, mais honnêtement, pourquoi avoir attendu si longtemps pour parler ? Pourquoi avoir attendu que le fauve soit blessé à mort pour nous révéler maintenant leurs états d'âmes ? La réponse est aisée. Quand ont veut arriver dans ce milieu de "schizophrènes", on couche (beaucoup), on fait la fête, on boit (beaucoup), on fume des joints ou on sniff, mais surtout, on ferme sa gueule...Sinon, adieu, le Paradis Hollywoodien...A aucun moment, elles n'ont reculé, en se disant, non, ce métier est trop "crade" pour moi, je vais tout balancer...A aucun moment...Espérons au moins, que toutes nos "stars planétaires" feront leur examen de conscience, à la suite de cette affaire et qu'elles penseront au milliers de femmes et d'enfants agressés sexuellement dans l'anonymat général, sans que justice "à eux" ne leur soit jamais rendu.

Derrière le glamour des scènes de cinéma, le revers de l'usine à rêves. Crédits photo: DR Kenneth Anger (collection personnelle)


La bisexualité de Marlene Dietrich et le godemiché de Rudolf Valentino

Après avoir avalé un flacon de Seconal, Lupe Velez, bomba latina qui avait épousé Tarzan-Johnny Weissmuller, se noie dans la cuvette de ses WC. Ayant sombré dans l'alcool, l'ex-star du muet Marie Prevost finit dévorée par son teckel. On aura une pensée émue pour Peg Entwistle, qui n'avait jamais tenu que des rôles minuscules, et qui se jeta depuis la treizième lettre du logo géant Hollywoodland sur les pentes du mont Lee. 

Rita Hayworth pendant le tournage de Gilda, de Charles Vidor, en 1949.

Les anecdotes pleuvent : Laughton coprophage, Montgomery Clift snob et désagréable, Harold Lloyd et ses photos pornographiques, Tony Richardson voulant à tout prix rencontrer Linda Lovelace, la vedette de Deep Throat. Aujourd'hui, Bowers, dont on prétend qu'il a séduit toutes les stars de l'époque sauf Rintintin, a 90 ans. Il vit dans sa villa de Kew Drive avec sa femme et son chien. C'était bien la peine.

Source : http://www.lefigaro.fr/cinema/2013/04/10/03002-20130410ARTFIG00620-hollywood-sexe-drogue-et-meurtre-en-coulisse.php


Victor Salva en tournage !

Disney pourrait faire face à des poursuites importantes contre le comportement de Weinstein :


Peu de temps après que la Walt Disney Company ait acheté la société Miramax de Bob et Harvey Weinstein en 1993, Victor Salva, un pédophile condamné, a été rattaché au film de Disney, Powder .

Il est important de noter que Disney est maintenant confronté à des poursuites pour n'avoir rien dit du comportement prédateur de Harvey Weinstein, qui dirigera Miramax jusqu'en 2005.

Victor Salva a été condamné en 1988 pour avoir agressé sexuellement un acteur de 12 ans qui jouait dans un de ses films - et pour possession de pornographie juvénile.

Mais tout cela n'a pas empêché Disney de placer Salva dans une chaise de directeur avec l'accès aux jeunes acteurs.

Alors que la controverse tournait autour du cinéaste Victor Salva, qui avait plaidé coupable en 1988 d'avoir agressé un garçon sur le tournage de son film à petit budget 'Clownhouse', l'agent de Salva a déclaré qu'une bonne performance au box-office pourrait sauver la carrière de cet homme âgé de 37 ans.
Le LA Times a rapporté le 31 octobre 1995. "Au moins trois studios" l'ont rencontré et ont remis à Victor des scripts pour lire, a déclaré son agent, David Gersh, qui a refusé de nommer les studios.
Relisez-le à nouveau.   TROIS studios n'ont eu aucun problème à embaucher un agresseur d'enfant condamné, tant qu'il rapportait de l'argent au box-office.
Est-ce une surprise alors, que Weinstein ait pu sortir avoir ce comportement déviant, pendant des décennies?
Et la relation passée de Disney avec Salva n'aidera pas le studio à se défendre contre les poursuites en responsabilité d'entreprise qui pourraient accuser Disney de ne pas protéger ses stars de Weinstein pendant ses 12 ans passés chez Miramax, propriété de Disney.
«Si, entre 1993 et ​​2005, il était propriétaire de Miramax, Disney était conscient du comportement de Weinstein.  Disney avait pourtant l'obligation de protéger ses employés, y compris de jeunes actrices comme Gwyneth Paltrow et Rose McGowan
La responsabilité morale, éthique et juridique de Disney est engagée.
Étant donné l'attrait d'Hollywood pour les prédateurs d'enfants, est-il vraiment surprenant 

que tant d'anciens acteurs de l'enfance s'effondrent en tant qu'adultes ?

It's time to expose the sexual predators of Hollywood. Post your redpill intel with  & help contribute to the Infowar!! 🎬🎥
Le doigt baladeur de Ben Affleck !

Une maquilleuse a affirmé que Ben Affleck l'a attrapé par la chatte, alors qu'ils assistaient à une fête des Golden Globes.
Annamarie Tendler, qui est l'auteur de The Daily Face et Pin It, a tweeté mercredi après-midi demandant des excuses de l'acteur sur l'incident présumé.
J'aimerais aussi avoir des excuses de la part de Ben Affleck qui a attrapé mon "vagin" lors d'une fête des Golden Globes en 2014», a-t-elle tweeté.
Tendler a suivi ce tweet avec plus de détails, en disant : 'Il a marché à côté de moi, a pris mes fesses et a appuyé son doigt dans ma fente.
Je suppose qu'il a essayé de jouer comme s'il était poliment en train de m'éloigner de la route et qu'il a touché mes fesses plutôt que mon bas du dos ?
Comme la plupart des femmes dans ces situations, je n'ai rien dit, mais j'ai beaucoup réfléchi à ce que je dirais si jamais je le revoyais», a-t-elle conclu.
Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-4972136/Makeup-artist-says-Affleck-grabbed-party.html

Résultat de recherche d'images pour "hollywood cet univer impitoyable"