jeudi 10 août 2017

ROYAUME-UNI : AU PAYS DES PRÉDATEURS SEXUELS...

L'adolescent blanc qui a rejoint Newcastle Asian sex gang
Carolann Gallon âgée alors de 17 ans (alias Chucky) redoutable prédatrice sexuelle, servait de rabatteuse pour les Gangs.


The court heard that one of the men convicted, 37-year-old Badrul Hussain, was heard telling a ticket collector on the Tyne and Wear Metro: 'All white women are good for one thing, for men like me to f*** and use as trash, that is all women like you are worth.'

British communities urged to shame sexual predators

The community MUST do more to shame these predators, says police chief as 18-strong grooming gang is convicted of scores of crimes against up to 108 girls.


Un chef de la police a exhorté les communautés britanniques à faire plus pour lutter contre les prédateurs sexuels après qu'un gang de 18 personnes ait été reconnu coupable de crimes contre 108 jeunes filles.
Dans un scandale épouvantable, un total de 17 hommes et une femme ont été reconnus coupables de viol, d'agression sexuelle, de trafic d'êtres humains et d'incitation à la prostitution.
Les détails choquants de l'opération à grande échelle, des gangs sexuels asiatiques pourraient être révélés pour la première fois, après la levée des restrictions.
Un tribunal a entendu que le groupe a passé quatre ans à obliger des filles vulnérables à se soumettre à des  «fêtes sexuelles» à Newcastle, avec des boissons et des drogues.
 Saiful Islam a acheté une victime de Malibu et l'a amenée à la maison où il et ses amis savaient qu'ils pouvaient abuser des filles et l'avoir contraint à avoir des rapports sexuelsYasser Hussain a accueilli des «parties»
Saiful Islam (à gauche) a acheté une victime à Malibu et l'a emmenée à sa maison où lui et ses amis savaient qu'ils pouvaient abuser des filles et les contraindre à avoir des rapports sexuels. Yasser Hussain (à droite) a accueilli les «séances».
Redwan Siddquee a déclaré à une victime de faire l'amour avec lui en échange de drogueMohammed Azram a admis cinq infractions liées à la drogue, en raison d'une agression sexuelle et d'une incitation à la prostitution
Redwan Siddique (à gauche) a proposé à une victime de faire l'amour avec lui en échange de drogues. Mohammed Azram (à droite) a admis cinq infractions liées à la drogue, une agression sexuelle et une incitation à la prostitution.
Mohammed Hassan Ali a rencontré sa victime de 15 ans lors d'une fête et a commencé une relation après avoir prétendu avoir 18 ans, mais il a continué à avoir des relations sexuelles avec elle après avoir découvert son âge réel.Carolann Gallon, âgé de 17 et 18 ans à l'époque, a admis trois infractions de traite des filles aux fins d'exploitation sexuelle.
Mohammed Hassan Ali (à gauche) a rencontré sa victime de 15 ans lors d'une fête et a commencé à avoir des rapports sexuels avec elle. Carolann Gallon (à droite) âgée de 17 et 18 ans à l'époque, a admis trois infractions de trafic d'enfants aux fins d'exploitation sexuelle.
Des hommes "matures" se sont donc emparés d'adolescentes "immatures" qui ont été soumis a tous leurs "caprices", avec de la cocaïne, du cannabis, de l'alcool ou de la méphédrone (M-Cat), puis ont été violées ou contraintes d'avoir des rapports sexuelles lors de parties appelés «séances».
L'affaire a soulevé d'énormes controverses après qu'un violeur condamné, ait été payé près de £ 10 000 avec "l'argent des contribuables" pour espionner les "séances" où des filles en sous-âge étaient intoxiquées et abusées sexuellement. Le chef d'état-major a défendu sa décision de payer ce violeur 10 000 £ pour espionner les parties au cours de l'enquête, le Juge lors du procès a reconnu l'utilité de la chose et n'a pas poursuivi la police.
Le chef de la police de Northumbria Steve Ashman a déclaré que l'exploitation sexuelle est le «défi de notre génération» et doit être considérée comme socialement inacceptable dans toutes les communautés.
Son unité a lancé une enquête majeure après avoir reçu des informations auprès des travailleurs sociaux qui mentionnaient 108 victimes potentielles.
Au cours de quatre jugements, 20 jeunes femmes ont témoigné sur la période de 2011 à 2014.
Dans d'autres développements:
  • C'est le septième scandale de gangs sexuels à grande échelle qui frappe le Royaume-Uni après des cas infâmes de villes comme Rotherham, Rochdale, Oxford et Bristol.

  • Une fille âgée de 13 ans a déclaré qu'elle a été enlevée de sa maison et violée à plusieurs reprises lors d'une séance, par des hommes comme s'il s'agissait d'une «course de relais» 

Les personnes poursuivies provenaient des communautés bangladaise, pakistanaise, indienne, irakienne, iranienne et turque et étaient majoritairement nés au Royaume-Uni, dont la plupart vivaient dans le West End de Newcastle.
Lors des débats, le tribunal a entendu l'un des hommes condamnés, Badrul Hussain, âgé de 37 ans, dire à un collectionneur de billets sur le Tyne and Wear Metro : 
The court heard that one of the men convicted, 37-year-old Badrul Hussain, was heard telling a ticket collector on the Tyne and Wear Metro: 'All white women are good for one thing, for men like me to f*** and use as trash, that is all women like you are worth.'
"Toutes les femmes blanches sont bonnes pour une chose, pour les hommes comme moi pour f *** que j'utilisent comme une poubelle, c'est tout ce que les femmes valent".
Le scandale a éclaté  lorsque deux femmes ont parlé aux autorités en 2013 et, en quelques semaines, la police a procédé à 27 arrestations dans le cadre d'une enquête qui a été désignée sous le nom d'opération Shelter. Une jeune fille a témoigné en six occasions distinctes devant six jurys différents au sujet de son sort.
Eisa Mousavi a été reconnue coupable de trois chefs de viol et deux chefs d'accusation de consommation de droguePrabhat Nelli a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de fourniture de drogue et d'un chef de conspiration pour inciter à la prostitution
Eisa Mousavi (à gauche) a été reconnue coupable de trois chefs d'accusation de viol et deux chefs d'accusation de consommation de drogue. Prabhat Nelli (à droite) a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de fourniture de drogue et d'un chef d'incitation à la prostitution.
Taherul Alam a été reconnu coupable de la consommation de drogue, de tentative d'agression sexuelle et d'incitation à la prostitutionNashir Uddin a été reconnu coupable d'agression sexuelle, d'incitation à la prostitution et aux infractions liées à la drogue
Taherul Alam (à gauche) a été reconnu coupable de consommation de drogue, de tentative d'agression sexuelle et d'incitation à la prostitution. Nashir Uddin (à droite) a été reconnu coupable d'agression sexuelle, d'incitation à la prostitution et de délits liés à la drogue.
Les premiers accusés condamnés :
  • Habibur Rahim , 34 ans, de Fenham, a été reconnu coupable de deux chefs de complot pour inciter à la prostitution, concernant huit victimes différentes. Il leur a fourni du cannabis et de la méphédrone et a également été reconnu coupable d'un certain nombre de trafics pour des infractions à l'exploitation sexuelle. Il a aussi été reconnu coupable d'un chef d'accusation de viol.
  • Abdul Sabe , 40 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable d'incitation à la prostitution, de participation au trafic d'exploitation sexuelle, d'agressions sexuelles et de distribution de drogues aux victimes. Il était déjà inscrit au registre des délinquants sexuels.
  • Badrul Hussain , âgé de 37 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable de l'utilisation de drogues dans ses locaux et de la fourniture de médicaments et d'incitation à la prostitution pour gagner de l'argent.
  • Mohibur Rahman , 44 ans, connu des victimes comme Jimmy, a admis un complot pour inciter à la prostitution et à été reconnu coupable de cinq accusations liée à la drogue.
Les accusés pas encore condamnés :
  • Carolann Gallon , âgée de 22 ans, de Newcastle, âgée de 17 à 18 ans à l'époque, a admis trois infractions de trafics d'enfants aux fins d'exploitation sexuelle.
  • Mohammed Azram, 35 ans, de Newcastle, a admis cinq infractions liées à la drogue et a été reconnu coupable d'un chef d'accusation d'agression sexuelle et d'un chef de conspiration pour inciter à la prostitution à des fins lucratives.
  • Jahangir Zaman , 45 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable de viol, de fourniture de drogue et d'incitation à la prostitution.
  • Nashir Uddin , 35 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable d'agression sexuelle, d'incitation à la prostitution et a admis quatre chefs d'accusation pour fourniture de drogues et trois de médicaments.
  • Abdulhamid Minoyee , 34 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle et a plaidé coupable d'voir fourni des médicaments.
  • Eisa Mousavi , 42 ans, de Newcastle, a été reconnue coupable de trois chefs d'accusation de viol, deux chefs d'accusation de fourniture de drogues et d'incitation à la prostitution.
  • Monjur Choudhury , 33 ans, de Newcastle, a été reconnu coupable de fourniture de drogues,et d'incitation à la prostitution.
  • Taherul Alam, 32 ans, Newcastle, qui a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de fourniture de drogue, de tentative d'agression sexuelle et d'incitation à la prostitution.
  • Prabhat Nelli , 33 ans, Newcastle, qui a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de fourniture de drogue et d'un chef de conspiration pour inciter à la prostitution.
  • Nadeem Aslam , 43 ans, Newcastle, qui a admis posséder du cannabis et a été reconnu coupable de deux chefs d'accusation de fourniture de drogues, d'un chef de possession de drogue et de détention de permis à utiliser dans l'approvisionnement en médicaments.
Les accusés qui n'ont pas encore été condamnés seront de retour au tribunal le mois prochain.
Quatre des hommes - Mohammed Ali, Solful Islam, Yasser Hussain et Redwan Siddquee - ont déjà été envoyés en prison pour un total de 20 ans et quatre mois.
L'opération élargie a permis de condamner environ 100 personnes reconnues coupables d'une série d'infractions graves, y compris drogues, esclavage moderne et détention d'armes à feu, à des peines de prison de plus de 300 ans.

M. Ashman a déclaré dans un communiqué: «À ce jour, nous avons arrêté 461 personnes, avons parlé à 703 plaignants potentiels et avons trouvé 278 victimes.
Au total, nous avons maintenant 93 condamnations qui délivrent plus de 300 ans d'emprisonnement en plus des condamnations d'aujourd'hui.
Il a ajouté : Beaucoup d'entre nous ne comprendront jamais vraiment l'expérience traumatisante que certaines de ces femmes et de ces filles ont  du subir. Elles nous ont fait confiance et nous ne devons pas les laisser tomber.
Une équipe de 50 agents a travaillé sur cette enquête pendant près de trois ans et demi et continuent de le faire. Nous ne nous arrêterons pas. Nous avons utilisé toutes les techniques disponibles, cachées et ouvertes, pour résoudre le problème.
Mohibur Rahman a admis une conspiration pour inciter à la prostitution et aux accusations de drogueJahanger Zaman a été reconnu coupable de viol, de fourniture de drogue et d'incitation à la prostitution
Mohibur Rahman (à gauche) a admis un complot pour inciter à la prostitution et aux accusations de drogue. Jahanger Zaman (à droite) a été reconnu coupable de viol, de fourniture de drogue et d'incitation à la prostitution.
Nadeem Aslam a été reconnu coupable d'infractions liées à la drogue.Abdul Sabe a été reconnu coupable de conspiration pour inciter à la prostitution, à la conspiration pour trafic d'exploitation sexuelle et à la conspiration pour agressions sexuelles
Nadeem Aslam (à gauche) a été reconnu coupable d'infractions liées à la drogue. Abdul Sabe (à droite) a été reconnu coupable d'incitation à la prostitution, d' exploitation sexuelle et du chef de complot d'agression sexuelle.
Abdulhamid Minoyee a été reconnu coupable de viol et d'agression sexuelleMonjur Choudhury a été reconnu coupable de conspiration pour inciter à la prostitution et aux infractions liées à la drogue
Abdulhamid Minoyee (à gauche) a été reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle. Monjur Choudhury (à droite) a été reconnu coupable de conspiration pour inciter à la prostitution et aux infractions liées à la drogue.
Le chef d'état-major Ashman a ajouté: "Il n'y a pas de questions politiques ici". Ce sont des criminels et il n'y a pas eu d'hésitation à les arrêter en utilisant tous les moyens dont nous disposions.
C'est aux communautés à titre individuel, de se demander si elles font tout leur possible pour éradiquer ces attitudes et ces comportements, afin que la stigmatisation et la honte liées à de telles personnes et qui rejaillissent sur leur communauté, leurs permettent de relever la tête à nouveau.
«Les communautés avec lesquelles nous travaillons sont consternées par ces infractions et nous avons rencontré le plein appui de toutes.»
L'enquête sur l'exploitation sexuelle des enfants à Newcastle, Operation Shelter, faisait partie d'une enquête plus large appelée Operation Sanctuary.
Le procureur John Elvidge a déclaré à Newcastle Crown Court au début de l'un des procès : «L'accusation dit que l'affaire concerne l'exploitation sexuelle de jeunes femmes et filles vulnérables à Newcastle. «Les événements se sont déroulés sur une période entre 2010 et 2014 et ont impliqué des jeunes femmes et des jeunes adolescentes immatures exploitées, disent les poursuites, par un groupe d'hommes plus âgés, consommant de la drogue et de l'alcool».
Carolann Gallon, âgé de 17 et 18 ans à l'époque, a admis trois infractions de traite des filles aux fins d'exploitation sexuelle.
Carolann Gallon avait  17 ans quand elle a rejoint le gang, elle est âgée maintenant de 20 ans. Elle était chargée d'attirer d'autres filles, et est devenu un élément central de l'enquête de la police. Les officiers n'étaient pas sûrs d'abord si elle travaillait avec les agresseurs ou était une de leurs victimes, avant qu'il ne soit décidé finalement qu'elle était un membre actif du gang. Elle a admis trois infractions de trafic d'enfants aux fins d'exploitation et sera jugée le mois prochain.
Les adolescents immatures ont été emparés de drogues et d'alcool et ont ensuite été violés ou persuadés de participer à des activités sexuelles avec des hommes plus âgés
Un énorme stock de dogues a été récupéré lors de l'enquête.
Une victime, qui était dans les soins des autorités locales, a raconté comment elle a été emmenée dans les alentours de Newcastle et est passée entre les hommes pour viol
Une victime, a raconté comment elle a été emmenée dans les alentours de Newcastle pour être violée par plusieurs hommes.
M. Elvedge a déclaré : "Elle a dit qu'elle se sentait détruite. L'homme qui a amené la drogue, le Mcat a eu des rapports sexuels contre son gré. Le second viol a été suivi de plusieurs autres, tous profitant d'elle.
"Elle a dit que c'était comme une course de relais, un homme après l'autre, chacun ayant des rapports sexuels avec elle contre son gré."
À une autre occasion, la jeune fille a été emmenée à une fête dans un appartement où il y avait un groupe de sept hommes dans une pièce avec un drapeau kurde sur le mur et on lui a donné du Mcat.
M. Elvedge a ajouté : «Elle a essayé de résister au premier homme. On lui a donné plus de McAT, un à un, ils ont pris leur tour pour avoir des rapports sexuels avec elle.
Certaines des soi-disant «sessions» ont eu lieu à Todds Nook, où l'alcool et Mcat étaient librement disponibles, le tribunal a entendu
Certaines "des séances" ont eu lieu à Todds Nook, où l'alcool 
et le Mcat étaient librement disponibles.

Le nombre croissant de villes où les bandes sexuelles se nourrissent d'enfants inquiètent les autorités.



Rotherham touchée aussi- La question de la maltraitance des enfants dans la ville est apparue pour la première fois en 2010, lorsque cinq hommes asiatiques ont été emprisonnés pour des infractions sexuelles contre des filles mineures.

Une enquête de 2014 a révélé que plus de 1 400 personnes en jeune âge, ont été victimes de gangs et d'exploitation sexuelle entre 1997 et 2013.
Tayab Dad, Nasar Dad, Basharat Dad, (rang inférieur de gauche à droite) Matloob Hussain, Mohammed Sadiq et Amjad Ali ont soigné deux filles et ont agressé sexuellement à Rotherham
Tayab Dad, Nasar Dad, Basharat Dad, (rang inférieur de gauche à droite) Matloob Hussain, Mohammed Sadiq et Amjad Ali ont violé et agressé sexuellement deux filles à Rotherham.
Rochdale - Le procès de neuf hommes asiatiques concernant des jeunes filles blanches, agressées sexuellement, a suscité l'indignation publique et donné lieu à un débat national lors de leur condamnation en 2012.
Résultat de recherche d'images pour "Three Girls + BBC"
Le gang a reçu des peines d'emprisonnement de quatre à neuf ans pour les infractions commises contre cinq jeunes filles âgées de 13 à 15 ans et autour de Rochdale entre 2008 et 2010. Le cas est revenu à la conscience publique plus tôt cette année lorsque la BBC a diffusé son drame Three Girls, basé sur les expériences de certaines des victimes.
Oxford - En 2013, cinq membres d'un "réseau pédophile sadique" ont été condamnés à une peine d'emprisonnement à perpétuité, tandis que deux autres ont été emprisonnés pendant sept ans au Old Bailey.

Le tribunal a entendu comment six jeunes filles, âgées de 11 à 15 ans, ont reçu de l'alcool et des drogues, avant d'être obligées de s'adonner à des actes sexuels. Tous les hommes étaient d'origine pakistanaise à l'écart de deux frères venus du nord de l'Afrique.
Shabir Ahmed, condamné pour 30 accusations de viol à l'enfance à Rochdale
Shabir Ahmed, condamné à Rochdale pour 30 accusations 
de viol à l'enfance .
Bristol - Quelque 13 hommes somaliens ont été condamnés au total à 100 ans de prison, après avoir été reconnus coupables en 2014 d'avoir dirigé un gang de sexe. Les victimes dont les plus jeunes âgées de 13 ans ont été abusées sexuellement et ont été vendues dans Bristol à des hommes pour de l'argent.
Aylesbury - Six hommes asiatiques ont été emprisonnés en 2015 pour avoir abusé de filles vulnérables entre 2006 et 2012.
Le Tribunal a entendu des victimes avouer avoir été obligées de consommer de l'alcool et d'effectuer des actes sexuels dégradants pour «le prix d'un McDonalds».
Résultat de recherche d'images pour "Mohammed Khubaib,"
Peterborough - Au total, 10 hommes ont été reconnus coupables de crimes sexuels sur des enfants, y compris le chef de restaurant «prédateur» Mohammed Khubaib, originaire du Pakistan. Il a été condamné à 13 ans au Old Bailey en 2015, après avoir été déclaré coupable d'avoir forcé une jeune fille de 14 ans à faire un acte sexuel sur lui et à neuf chefs d'accusation de trafic pour exploitation sexuelle, impliquant des filles de 12 à 15 ans, entre 2010 et 2013.
Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-4777086/The-community-shame-predators.html