MARSEILLE : SYSTÈME MAFIEUX AU SEIN DE LA HIÉRARCHIE POLICIÈRE MARSEILLAISE...

Préambule  du 23/05/2018 : Cet article est à mettre en relation avec ce qui vient de se passer à Marseille, qui en fait, révèle des faits beaucoup plus graves que ceux mentionnés ici, ou certains parlent même d'une véritable "mafia" organisée, touchant la hiérarchie policière (L.C.I ce jour ou La Bachelot dit même que les faits révélés par un policier décoiffent...).

 Dans le Canard Enchaîné, on apprend comment la police Marseillaise dégonfle les statistiques de la criminalité.

Résultat de recherche d'images pour "statistique sur la délinquance + humour"

Pressions de la hiérarchie, logiciel de rédaction des procédures détournée...Des poulets dénoncent un bidouillage généralisé des chiffres de la délinquance. Ils en ont ras les plumes !


D'après les statistiques du Ministère de l'intérieur les chiffres ne cessent de s'améliorer, affirmation corroborée par le nouveau Préfet de police qui prend bien soin de rappeler que la délinquance est en baisse depuis 2012 et de chiffrer la diminution à 60% pour les vols avec violence et à 20% pour pour les atteintes aux personnes. Un vrai triomphe.

De quoi inciter Macron a revenir passer ses vacances d'été dans le coin et à rassurer les organisateurs des JO 2024 qui ont choisi Marseille pour accueillir les épreuves de voile.

Mais voilà qu'une trentaine de poulets de la Direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône, réunis au sein d'un collectif informel, dénoncent une drôle de bouillabaisse dans les statistiques de la délinquance. La Bonne Mère aurait-elle fait trop de miracles ?

Infractions rebaptisées :
"Le  Canard" a rencontré une dizaine de gardiens de la Paix, qui tous, racontent avoir subi des pressions de leurs chefs pour maquiller les chiffres. 


"Histoire de diminuer les atteintes aux personnes, on te demande par exemple, quand la victime n'est pas blessée, de requalifier les vols à l’arraché en "vols simples", déplore l'un deux. Si tu ne cèdes pas, c'est l'enfer, tu te fais sacquer pour ta notation, on te refuses tout ce que tu demandes et on te sucre ta prime au mérité."

Les PV "arrangés", sur lesquels "Le Canard" a mis le bec, sont édifiants :
Telle Victime dont la serrure de l'appartement a été forcée avec un pied-de-biche retrouvée près de la porte repart avec une plainte pour "dégradation ou détérioration volontaire du bien d'autrui, causant un dommage léger". En lieu et place d'une "tentative de cambriolage" qui aurait alourdi inutilement les statistiques.


Résultat de recherche d'images pour "LRPPN"

Et quand, la troupe rechigne à minorer les délits, la hiérarchie repasse derrière. Le logiciel de rédaction des procédures de la police nationale (LRPPN), dans lequel les flics enregistrent leurs procès-verbaux, possède en effet une "chatière" qui permet de requalifier, après coup, la gravité de l'information. Un comble quand on sait que le "LRPPN", qui abreuve la place Beauvau de statistiques, a notamment été conçu pour empêcher la triche...

Plus ahurissant encore :
Ce sont parfois les "cellules contrôles qualité" mises en place pour corriger les erreurs de saisie au niveau des commissariats, qui travaillent à embellir les "courbes de la délinquance" ! C'est très grave, s'offusque l'un des policiers marseillais qui ont accepté de parler :


Cela s'apparente à un faux en écriture puisque l'on modifie "ainsi'' l'intitulé de l'infraction qui figure sur la plainte de la victimes.

Sur plusieurs documents consultés, des vols de téléphones, entre autres, qui deviennent, un ou deux jours plus tard, des "infractions non constituées", qui ne finiront jamais dans les stats des flics. Que fait la police ?

Même tambouille pour les affaires non résolues, qui au bout de trois mois, finissent tamponnées de la mention poétique "Vaines recherches".

Une manip d'autant plus revigorante pour le taux d'élucidation qu'elle concernerait, de l'aveu de nos flics, plus de la moitié des plaintes enregistrées dans les commissariats des Bouches-du-Rhône" !


Toutes les vaines recherches finissent pêle-mêle dans de grands sacs plastique stockés au palais de justice, ou aucun magistrat n'ira jamais fourrer son nez.

Au parquet, certains juges s'étonnent des différences entre leurs propres statistiques et celles des policiers. Ils sont bien suspicieux....

Quand le Pastis déborde :
Mais la goutte d'eau qui a fait déborder le verre le verre de pastis de tant de poulet marseillais, c'est le sort connu par l'un des leurs : pour avoir refusé de tremper ses plumes dans la magouille, ce dernier a été harcelé par ses chefs. La police des polices a recueilli des témoignages accablants confirmant l'ampleur de la triche. Sept mois plus tard pourtant, les "bœufs-carottes", semblent s'être endormis sur le dossier.

Pour les réveiller, le syndicat CGT de la police s'est fendu d'un tract portant cet avertissement :


Collègue, attention, si on te demande de changer des qualifications d'infractions pour que ta hiérarchie ait de bonnes statistiques, sache que tu risque une condamnation de 225.000 euros et 10 ans de prison".

Ni une ni deux, le patron de la sécurité publique départementale a déclenché, "pour se couvrir", une enquête interne sur les tricheries.

Manque de bol, le commandant chargé de l'audit, s'est fait pincer par ses collègues, il y a quatre ans, alors qu'il bricolait la "main courant informatisée " pour gonfler le taux de présence de ses troupes sur la voie publique. Voilà un expert en statistiques tout désigné !

Christophe Labbé pour le Canard Enchaîné.


   Résultat de recherche d'images pour "statistique sur la délinquance + humour"

Sélection du message

LONDRES N'EN FINIT PLUS DE COMPTER SES MORTS...VIDÉO...

C'est le 4ème homicide en quatre jours et le 66e meurtre de la capitale en 2018 ! Un homme vêtu d'un Sweet à capuchon est vu s...

ARTICLE A LA UNE