MIGRATION DE MASSE : MYTHE OU RÉALITÉ ? RÉPONSE DE LA BOUCHE MÊME DE L'ONU...

Résultat de recherche d'images pour "migrants + ONU"

Il y a 244 millions de migrants internationaux dans le monde, selon l'ONU !


12 janvier 2016 – Le nombre de migrants internationaux – c'est-à-dire de personnes vivant dans un pays autre que celui où elles sont nées – a atteint 244 millions en 2015, soit une augmentation de 41% par rapport à 2000, selon de nouvelles statistiques présentées mardi par les Nations Unies. Ce nombre inclut près de 20 millions de réfugiés (1)
Cette tendance « illustre l'importance croissante de la migration internationale, qui est devenue partie intégrante de nos économies et de nos sociétés », a déclaré le Secrétaire général adjoint pour les affaires économiques et sociales, Wu Hongbo. « Une migration bien gérée apporte des bienfaits importants aux pays d'origine et de destination, ainsi qu'aux migrants eux-mêmes et à leurs familles », a-t-il ajouté.
Les nouvelles statistiques de l'ONU, intitulées « Tendances des migrations internationales : la révision de 2015 », montrent que le nombre de migrants internationaux a augmenté plus vite que la population mondiale. En conséquence, la part des migrants dans la population mondiale a atteint 3,3 % en 2015, contre 2,8% en 2000.
Il existe cependant de grandes différences entre régions. En Europe, en Amérique du Nord et en Océanie, les migrants internationaux comptent pour au moins 10% de la population totale. Par contre, en Afrique, en Asie et en Amérique latine et aux Caraïbes, ils comptent pour moins de 2% de la population.
En 2015, deux migrants internationaux sur trois vivaient en Europe ou en Asie. Près de la moitié des migrants internationaux dans le monde sont nés en Asie. Parmi les grandes régions du monde, l'Amérique du Nord est au troisième rang en termes d'accueil de migrants internationaux, suivie par l'Afrique, l'Amérique latine et les Caraïbes, et l'Océanie. 
Entre 2000 et 2015, l'Asie a ajouté davantage de migrants internationaux – 26 millions - que les autres grandes régions du monde.
Dans de nombreuses parties du monde, cependant, la migration s'effectue essentiellement entre pays de la même zone géographique. En 2015, la plupart des migrants internationaux vivant en Afrique, soit 87% du total, étaient originaires d'un autre pays du continent. Les pourcentages correspondant étaient de 82% pour l'Asie, 66% pour l'Amérique latine et les Caraïbes, et 53% pour l'Europe. Par contraste, une importante majorité des migrants internationaux vivant en Amérique du Nord (98%) et en Océanie (87%) sont nés dans une autre région que celle où ils vivent actuellement.
En 2015, les deux tiers des migrants internationaux vivaient dans 20 pays seulement, tout d'abord aux Etats-Unis, qui accueillaient 19% de tous les migrants, suivis par l'Allemagne, la Russie, l'Arabie saoudite, le Royaume-Uni et les Emirats arabes unis.
L'Inde a la plus grande diaspora au monde, suivie par le Mexique et la Russie.
En 2015, 16 millions d'Indiens vivaient hors de leur pays, contre 12 millions de Mexicains. Parmi les autres pays comptant une importante diaspora à l'étranger, figurent la Russie, la Chine, le Bangladesh, le Pakistan et l'Ukraine.
Sur les vingt pays comptant le plus grand nombre de migrants internationaux, 11 étaient en Asie, 6 en Europe, et un en Afrique, un en Amérique latine et Caraïbes, et un en Amérique du Nord.
En novembre, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé une feuille de route pour faire face au problème des migrants et des réfugiés. En réponse, l'Assemblée générale a décidé d'organiser une réunion de haut niveau sur les grands mouvements de migrants et de réfugiés le 19 septembre 2016. M. Ban a nommé une Conseillère spéciale, Karen AbuZayd, chargée de préparer cette réunion.
Source : http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36413#.WjqpK_niaUl

(1)On compte aujourd'hui 65 millions de réfugiés et de personnes déplacées, dans leur propre pays ou à l'étranger, poussés à l'exil par les persécutions politiques individuelles, les conflits armés, les violations des droits de l'homme ou l'extrémisme violent. Sans compter les millions de personnes qui abandonnent tous les ans leur foyer pour échapper aux catastrophes naturelles ou aux effets néfastes du changement climatique ou encore pour fuir des structures étatiques défaillantes ou une pauvreté systémique.

Source : https://www.eda.admin.ch/eda/fr/dfae/actualite/informations-dfae.html/eda/fr/meta/news/2016/9/19/63826.html
Résultat de recherche d'images pour "migration de masse l'exode"
Le grand "exode" selon Sorros !

Sélection du message

ALLEMAGNE : L'ELDORADO, POUR EUROPÉENS EN MAL DE PRESTATIONS SOCIALES....

EU-AUSLÄNDER STAUBEN AB Ein Bulgare erzählt, warum er das deutsche Kindergeld liebt Dans la région de Duisburg, Hochfeld a installé de ...

ARTICLE A LA UNE