ECONOMIE : PRIX DE SORTIE D'USINE DES VÉHICULES FABRIQUÉS EN ALGÉRIE...

La preuve par A + B que les “assembleurs” de voitures ont arnaqué les Algériens : 
Par Abdou Semmar - 15/03/2018
Après avoir interpellé publiquement les concessionnaires automobiles, le ministère de l’Industrie passe à l’acte. Il a publié, mercredi, les prix de sortie d’usine des véhicules « assemblés » ou montés en Algérie. Et la première chose qui saute aux yeux est l’écart impressionnant qui existe entre les prix de revient et les prix de vente. Des écarts choquants notamment chez Renault Algérie, Volkswagen et KIA. Hyundai est le seul constructeur qui impose aux Algériens une marge acceptable.
Ainsi, à titre indicatif, le prix de sortie d’usine de la Dacia Sandero “Stepway” Diesel 1.5 est de 1,49 millions (10.641 €). Son prix de vente est de 1.83 millions (13.069 €). La marge est donc de plus de 300 000 DA (2143 €) . La Renault Symbol  La Symbol Essence 1.2 D12 est à 114 millions de centimes (8141€) alors que son prix de vente atteint 1.5 millions (10.712 €). La marge est donc de 350 000 DA (2500 €).
Les écarts entre les prix de sortie d’usine et ceux de vente sont encore plus énormes chez Volkswagen. Ainsi, la Ibiza Sol est réceptionnée à  1,65 millions de dinars (11.788 €) pour être cédée à  2,2 millions de DA (15.716 €). L’écart est presque de 600 000 Dinars (4286 €). Le même constat a été dressé chez la Golf, dont le coût de montage et de fabrication est de 2.49 millions (17.787 €) avant d’être cédée à plus de 3 millions de dinars (21.431 €). Le gain est donc de plus de 500 000 DA (3.571 €). Cet écart peut aller jusqu’à 2 millions de DA pour la Golf Carat, dont le prix de sortie d’usine est de 3,6 millions de DA.


Chez Kia, l’écart dépasse également 400 000 DA (2.857 €) par véhicule. C’est le cas de la Picanto dont le prix de revient est fixé à 1,41 millions de dinars DA (10.071 €) alors qu'elle est vendue aux citoyens à plus de 1,8 millions de dinars (12.856 €).
Avant de donner une justification publique à ces marges excessives, les autorités vont probablement sévir. Surtout que selon le code des marchés, la marge bénéficiaire ne doit pas dépasser 10 à 15% du prix de revient ou d’achat !

Source : https://algeriepart.com/2018/03/15/preuve-a-b-assembleurs-de-voitures-ont-arnaque-algeriens/
Aussi incroyable que cela puisse paraître, la publication des prix « sortie d’usine » des voitures assemblées en Algérie commence à donner des résultats. Certains concessionnaires ont même commencé à «baisser» les prix de certains modèles de voitures.
C’est le cas de KIa Motors qui annonce que la Picanto sera cédée à 1.390.000 Dinars (139 millions de centimes), au lieu de 189 initialement. Les responsables de KIA Algérie ont justifié cette mesure par le fait que leur entreprise a bénéficié d’une aide du FNI –Fond national d’investissements- et des abattements sur certaines taxes.
De son coté, Sovac a annoncé vouloir céder la Golf Star+ au même prix que la Start, donc à 330 millions. La Start est moins équipée que la « plus ». Quelques jours auparavant, le groupe Mazouz, qui construit des véhicules utilitaires chinois, a annoncé lui aussi des tarifs inférieurs à ceux du marché actuel.
En déplacement à Bordj Bou Arréridj, Youcef yousfi, le ministre de l’Industrie, maintient la pression. Il a indiqué que “si les autorités encouragent les constructeurs automobiles qui ont lancé leur projet, elles veilleront en parallèle à la protection des droits du consommateur et des citoyens en général”. “Il faut qu’il y ait de la transparence en matière des prix des voitures”, note-t-il. Rappelons enfin qu’une large et massive campagne de boycott des voitures neuves assemblées en Algérie a été lancée sur les réseaux sociaux par des internautes en colère contre les tricheries des concessionnaires. Cette campagne a suscité un énorme écho obligeant ainsi les “assembleurs” de voitures à revoir leurs plans en optant pour ces réductions des prix.
Il reste à savoir si les autres concessionnaires suivront !
Saïd Sadia : https://algeriepart.com/2018/04/03/concessionnaires-commencent-a-baisser-prix-voitures/

Sélection du message

LONDRES N'EN FINIT PLUS DE COMPTER SES MORTS...VIDÉO...

C'est le 4ème homicide en quatre jours et le 66e meurtre de la capitale en 2018 ! Un homme vêtu d'un Sweet à capuchon est vu s...

ARTICLE A LA UNE