THAÏLANDE : 60 MORTS INEXPLIQUÉS, OU L'AUTRE FACE DU PARADIS...

The chilling toll of young Britons killed in Thailand: Murders, rapes, and 60 unexplained deaths in just two years. Yet for loved ones, getting justice from uncaring, corrupt Thai police is almost impossible


Le bilan inquiétant de jeunes Britanniques tués en Thaïlande pendant deux ans
Le bilan effrayant de jeunes Britanniques tués en Thaïlande: meurtres, viols et 60 morts inexpliquées en seulement deux ans. Pourtant, pour les proches, obtenir justice de la police thaïlandaise indifférente et corrompue est presque impossible.

Comme tant d'autres jeunes de la classe moyenne, Kirsty Jones avait été tentée de prendre une année sabbatique à l'étranger après avoir terminé ses études universitaires, avant que les responsabilités de la vie d'adulte ne la ratrappe.

Et avec ses plages bordées de palmiers et ses mers turquoise, il n'y avait qu'un seul endroit qu'elle voulait explorer : la Thaïlande , la destination la plus populaire de l'année sabbatique.

À l'instar du tiers des 250 000 jeunes Britanniques qui partent chaque année en groupe, Kirsty part seule, confiante et enthousiasmée par les expériences qui l'attendent.

Pendant que leur fille de 23 ans voyageait, Sue et Glyn Jones regardaient avec impatience les mises à jour régulières sur ses aventures. Commençant en Thaïlande, elle devait ensuite partir en Australie, en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Sud. Les courriels adressés par Kirsty à ses parents racontaient de merveilleuses randonnées dans la jungle à travers la Thaïlande, des promenades en éléphant et des visites dans les tribus montagnardes.

Kirsty Jones en 1999, âgée de 22 ans, lors de sa cérémonie de remise des diplômes à l'Université de Liverpool, elle a été étranglée à mort en Thaïlande peu après
Kirsty Jones en 1999, âgée de 22 ans, lors de sa cérémonie de remise des diplômes à l'Université de Liverpool, elle est morte étranglée en Thaïlande peu après.


Mais, trois mois après son voyage en 2000, le couple était en vacances en Espagne quand ils ont reçu de terribles nouvelles. Kirsty avait été retrouvée assassinée dans une auberge de routards dans la ville de Chiang Mai.

Si ce n'était pas assez horrible, la façon dont le couple a été traité était vraiment choquant. Mon beau-frère a contacté le Foreign Office pour savoir ce qui s'était passé. Ils ne confirmaient même pas son nom, même si elle était nommée dans les nouvelles. Personne n'est venu nous dire ce qui lui est arrivé, dit Sue.

Nous avons pris l'avion le plus tôt d'Espagne et regardions les nouvelles le jour suivant. C'est ainsi que nous avons appris qu'elle avait été violée. Je ne sais toujours pas pourquoi personne du ministère des Affaires étrangères ne nous a contacté.

La famille Jones dévastée a depuis affronté d'énormes difficultés dans leur quête de justice pour leur fille, qui vient de terminer un diplôme d'anglais et d'études médiatiques à l'Université de Liverpool.

Sue, 61 ans, une agricultrice de Brecon, Powys, s'est même rendue en Thaïlande à l'occasion du 12e anniversaire de son meurtre pour offrir une récompense de 10 000 £ pour de nouvelles informations, en vain. Son tueur reste libre.

Ce n'est pas un cliché de dire que leur expérience est l'incarnation des pires craintes de chaque parent.

Mais ce qui est pire, c'est qu'ils ne sont pas seuls. Dans leur recherche de réponses, le couple - qui a aussi un fils, Gareth, 39 ans - a appris de nombreux autres décès de jeunes voyageurs britanniques en Thaïlande qui sont restés inexpliqués.

Tragiquement, il y a des dizaines de parents qui ne sauront peut-être jamais ce qui est vraiment arrivé à leurs enfants lors de leurs voyages.

Plus tôt cette année, les parents de Christina Annesley, une diplômée en histoire de l'Université de Leeds, âgée de 23 ans, décédée il y a trois ans en Thaïlande, ont dit craindre de ne jamais savoir ce qui est arrivé à leur fille.

En janvier 2015, elle a été retrouvée morte dans son bungalow sur l'île de Koh Tao, l'une des plus petites destinations touristiques du pays.

Margaret Annesley d'Orpington Kent a été retrouvée morte en Thaïlande durant son année sabbatique en 2015
Margaret Annesley d'Orpington Kent a été retrouvée morte en Thaïlande durant son année sabbatique en 2015.

Margaret et Boyne Annesley, d'Orpington, Londres, croient que sa mort est suspecte, malgré ce que disent les autorités locales.

Comme cela semble être si souvent le cas en Thaïlande, l'enquête sur la mort de Christina a été bâclée, avec son corps laissé pendant des jours dans la chaleur d'un temple, rendant impossible l'obtention de rapports toxicologiques précis.

Apparemment, Christina prenait des antibiotiques pour une infection de la poitrine. Les autorités thaïlandaises affirment que celles-ci ne se mélangent pas bien avec l'alcool et les blâment pour sa mort.

Pourtant, l'état de son corps, et les vagues conclusions thaïlandaises, signifiaient qu'il était impossible de savoir comment elle était morte avec précision, et une enquête britannique ultérieure sur la mort enregistra un verdict ouvert.

D'autres morts suspectes de Britanniques en Thaïlande incluent :
Luke Miller, 26 ans, qui a été retrouvé mort au fond d'une piscine à Koh Tao en 2016; 
Nick Pearson, 25 ans, dont le corps a été retrouvé dans la mer après sa disparition lors d'une soirée à Koh Tao en 2014; 
Liam Whitaker, 24 ans, a été retrouvé pendu dans une cellule de la police thaïlandaise en 2013; 
Andrew Apperley, 38 ans, a disparu d'une fête à Ko Phangan l'année dernière.

Luke Miller (à droite) a été retrouvé mort au fond d'une piscine à Koh Tao en 2016
Luke Miller (à droite) a été retrouvé mort au fond d'une piscine à Koh Tao en 2016.

La façon dont les décès de touristes font l'objet d'une enquête suscite des inquiétudes en raison de la prise de contrôle de la Thaïlande par la junte militaire en 2014. Les droits civils ont été restreints et la police et la justice abusent de leur pouvoir.

Beaucoup de parents ont maintenant joint leurs forces avec d'autres familles dont les enfants sont morts en faisant de la randonnée autour de la Thaïlande. Leur groupe, appelé Mothers Against Murderers Abroad (MAMA), exhorte le gouvernement britannique à enquêter sur ces morts et à faire connaître les dangers de voyager en Thaïlande.

Et il semble qu'il y ait beaucoup à faire connaître. Selon les chiffres publiés par le Foreign Office, entre 2014 et 2016, 151 ressortissants britanniques sont morts en Thaïlande.

Alors que beaucoup de ces décès auraient été dus à une maladie ou à des accidents, pas moins de 60 sont classés pour des raisons «inconnues». Séparément, peut-être, certains pourraient être expliqués comme des mésaventures tragiques. Pourtant, pris ensemble, ils indiquent un comportement criminel, un travail de détective bâclé - et, pire encore, des dissimulations policières.

Ceci pour préserver peut-être l'image lucrative de la Thaïlande comme destination de voyage parfaite. (Il est à noter que la Thaïlande dépend fortement du tourisme, qui représente 10 pour cent de son PIB.)

Hannah Witheridge, 23 ans, une étudiante de Norfolk, a été brutalement violée puis assassinée avec David Miller, 24 ans, ingénieur, sur l'île de Koh Tao en septembre 2014
Hannah Witheridge, 23 ans, une étudiante de Norfolk, a été brutalement violée puis assassinée en septembre 2014, ainsi que David Miller, 24 ans, ingénieur, sur l'île de Koh Tao.


MAMA a mené sa campagne à Downing Street, avec une pétition de 16 000 signatures. L'une des signataires les plus en vue est Laura Witheridge, soeur de Hannah, 23 ans, une étudiante de Norfolk qui a été brutalement violée puis assassinée avec David Miller, 24 ans, ingénieur, sur l'île de Koh Tao en septembre 2014.

Deux travailleurs migrants ont été arrêtés et condamnés à mort pour les meurtres, mais des doutes entourent l'enquête après que leurs aveux ont été obtenus sous la torture. Un appel contre leur sentence est en cours. Pendant ce temps, la famille d'Hannah existe dans un purgatoire de douleur.

Laura a lancé des attaques cinglantes contre la police thaïlandaise, les accusant d'une enquête "ratée". Sur Facebook, elle a insisté sur le fait que les autorités «couvrent» d'autres tueries de touristes sur Koh Tao.

Elle a même dit : 
«Beaucoup de Thaïlandais détestent les Occidentaux et ont peu ou pas de considération pour la vie humaine», et elle se souvient des choses dites par les juges Thaïlandais et les fonctionnaires de la cour, à sa famille endeuillée : Pourquoi êtes-vous ici ? Elle est déjà morte. - Rentrez chez vous et faites-en une autre. - Pourquoi faites-vous tant de bruit ? Elle sera de retour dans 30 jours comme autre chose. [Une référence à la croyance bouddhiste en la réincarnation.] Elle aura peut-être plus de chance la prochaine fois."

Liam Whitaker, 24 ans, a été retrouvé pendu dans une cellule de la police thaïlandaise en 2013
Liam Whitaker, 24 ans, a été retrouvé pendu dans une cellule de la police 
thaïlandaise en 2013.


Sue Jones, elle aussi, était consternée par la façon dont la mort de Kirsty avait été traitée. La police thaïlandaise a rapidement tenté de mettre un terme à ce crime, arrêtant le propriétaire britannique de la maison d'hôtes Aree, à 7 £ la nuit, où logeait Kirsty. Cependant, il a été relâché après que l'ADN récupéré du sarong de Kirsty, qui avait été utilisé pour l'étrangler, ait révélé que son agresseur était thaïlandais.

Mais avec une base de données ADN nationale limitée, aucune correspondance n'a été trouvée, et comme la police avait autorisé une équipe de télévision locale à pénétrer dans la maison d'hôtes, la scène du crime a été compromise.

La police thaïlandaise n'a pas les moyens d'enquêter correctement. Tout est corrompu, vous ne pouvez rien croire, dit Sue. Je n'ai aucune confiance dans les autorités là-bas.

Elle dit qu'un problème est que le Foreign Office met la diplomatie avec la Thaïlande avant le besoin des familles endeuillées de trouver des réponses. Vous devriez être traité comme un ressortissant britannique, peu importe où vous mourrez, mais une fois que vous quittez le Royaume-Uni, personne ne semble se soucier de vous.

Dans trois ans, la police thaïlandaise fermera l'affaire, obéissant à leur limite de temps de 20 ans. Cela déchire Sue. Elle était ma fille unique, pleine d'aventure et d'amour. Je ne peux pas supporter de penser à ses derniers moments, à quel point elle a dû être effrayée.

Je vois la vie en deux parties maintenant. Une ligne a été tracée entre quand nous avions Kirsty et quand nous l'avons perdue.

Nick Pearson, 25 ans, dont le corps a été retrouvé dans la mer après sa disparition lors d'une soirée à Koh Tao
Nick Pearson, 25 ans, dont le corps a été retrouvé dans la mer après sa disparition lors d'une soirée à Koh Tao.

Elle me manque terriblement et je pense à elle chaque jour, à ce qu'elle ferait maintenant, à ce qu'elle penserait des choses. La vie ne sera jamais la même, tu apprends simplement à supporter la douleur, à porter le chagrin.

Alors que Kirsty a été tué sur le continent thaïlandais, il semble y avoir une tendance inquiétante de jeunes Britanniques à mourir sur Koh Tao, tout comme Hannah Witheridge, David Miller et Christina Annesley.

Koh Tao était autrefois un paradis tropical, mais on rapporte de plus en plus qu'il est géré par une mafia locale, qui attaque les touristes à sa guise, protégée par la police. 

Il n'est pas étonnant, que les parents de Christina, Margaret, 58 ans, et Boyne, 66 ans, soient des membres actifs du groupe MAMA. Au début, ils ont accepté les résultats officiels, mais ils soupçonnent maintenant qu'un acte criminel a été commis.

«Il y a une partie de moi qui ne veut pas savoir comment elle est morte», dit Margaret, une assistante personnelle. Je trouve trop pénible de penser à quelqu'un qui aurait pu blesser mon enfant.

Il y a un thème commun ici sur la corruption et les morts suspectes. Les gens doivent être avertis des dangers de voyager là-bas.

Andrew Apperley, 38 ans, a disparu d'une fête à Ko Phangan l'année dernière
Andrew Apperley, 38 ans, a disparu d'une fête à Ko Phangan 
l'année dernière.

La famille de Christina, a consulté les mises à jour de Twitter sur ses voyages. L'un de ses derniers tweet a été d'appeler Koh Tao ''l'un des plus beaux endroits du monde''.

Mais quand elle a échoué à répondre à un message texte demandant si elle allait bien, Margaret est devenue inquiète.

Le lendemain, deux policiers sont arrivés chez elle. J'ai crié dès que je les ai vus à travers la fenêtre. Je savais instinctivement pourquoi ils étaient là. Je sanglotais, "Non, non, non, s'il vous plaît, non." Ce fut le pire moment de ma vie. Le meilleur était quand ma Christina est née. Elle était une personne farouchement intelligente - un esprit libre. "

Elle ajoute : La police nous a dit qu'elle était morte dans sa chambre d'hôtel et qu'il n'y avait aucun signe qui fasse penser à un crime. Je les croyais à l'époque. Mais rien n'a plus de sens.

C'est seulement au fil du temps et en rencontrant d'autres parents, avec qui nous recoupons les informations, que de tant de coïncidences nous apparaissent suspects. Il y a tellement de morts inexpliquées à Koh Tao. Les autorités thaïlandaises ne les étudient pas correctement.

Avec un tel climat, vous pouvez vous demander comment le Foreign Office peut continuer à dire que la Thaïlande est un endroit sûr à visiter. En effet, le fondateur de MAMA, Pat Harrington - qui a perdu son fils Ben dans des circonstances suspectes sur Koh Tao - est cinglant à propos de ce conseil de voyage.

Le gouvernement doit se pencher sur ces morts suspectes et émettre des avertissements de voyage appropriés, dit-elle. "Aucune famille ne devrait jamais avoir à subir une telle douleur" 

Ben, 32 ans, consultant informatique, était parti pour un voyage de sa vie avec son frère cadet, Mark, 28 ans, en août 2012. Quelques jours plus tard, il a été retrouvé avec sa moto, dans un fossé.

La police locale a insisté sur le fait qu'il s'agissait d'un accident de la route. Les agents n'ont pas pris de photographies de la scène et n'ont aucune trace de qui a trouvé le corps.

Pourtant, la montre et le porte-monnaie de Ben manquaient, ce qui a alimenté la peur de Pat, la mère célibataire, que son fils ait été agressé. Il y a eu des rapports de voleurs utilisant des fils pour renverser des motards dans la région où il a été tué.

Ben Harrington, 32 ans, a été retrouvé mort dans un fossé, après avoir été tué sur sa moto
Ben Harrington, 32 ans, a été retrouvé avec sa moto
mort dans un fossé.


Les autorités thaïlandaises ont alors fait pression sur la famille pour qu'elle incinère Ben immédiatement - ce qu'ils ont heureusement refusé. Car bien qu'un examen post-mortem thaïlandais ait prétendu que la tête de Ben avait tourné dans son dos de 180 degrés, ce qui lui aurait brisé le cou, une deuxième autopsie en Grande-Bretagne dit qu'il n'y avait pas de blessures au cou et qu'il était mort d'un traumatisme contondant, aorte rompue.

Fait révélateur de son enquête, Penelope Schofield, coroner principale du West Sussex, a déclaré qu'elle était incapable d'enregistrer un verdict de mort accidentelle, car elle a déclaré : «Je ne pense pas avoir suffisamment de preuves pour être convaincue que c'était un accident.

Pat, une infirmière de 64 ans de Reigate, Surrey, qui a un autre fils, Luke, 30 ans, a été forcée de devenir détective elle-même. 

J'ai parlé aux gens qui ont vécu sur l'île, qui m'ont parlé de la corruption policière et du contrôle de la mafia

Je pouvais voir un schéma de morts suspectes, passées pour des accidents ou des suicides, totalement faux.

Je crois maintenant que mon fils a été assassiné. C'est peut-être le résultat d'une agression qui a mal tourné, mais c'était un meurtre.

Le Foreign Office affirme que les conseils de voyage pour la Thaïlande sont constamment revus et, dans une déclaration au Mail, a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles de Kirsty, Christina et Ben.

Quant à son approche de non-intervention face à la justice thaïlandaise, sa déclaration dit:  

Nous avons fait plusieurs démarches auprès des autorités thaïlandaises, mais nous ne pouvons pas intervenir dans l'enquête policière d'un autre pays, tout comme nous n'autoriserions pas un autre pays à interférer dans le nôtre.

Mais pour les mères au cœur brisé de MAMA, de tels mots ne suffisent pas. Ils veulent la justice pour leurs enfants morts - et ne s'arrêteront pas jusqu'à ce qu'ils l'obtiennent.

Reportage additionnel par Stephanie Condron.
Source : http://www.dailymail.co.uk/news/article-5596423/Murders-rapes-60-unexplained-deaths-Brits-Thailand-just-two-years.html

Sélection du message

CLINTON : AEROPORT DE MENA, L'HISTOIRE : DROGUES, MEURTRES, FLICS ET POLITICIENS VEREUX...

Bill Clinton et son épouse Hillary en 1979, peu après l'élection de Bill  au poste de gouverneur de l'Arkansas. (Facebook) ...

ARTICLE A LA UNE