ALLEMAGNE PASSOIRE : ÉNORME SCANDALE OUTRE-RHIN : L'ENQUÊTE S’ÉTEND DÉSORMAIS A DIX AUTRES BUREAUX...

Vivons-nous réellement dans une république BAMFnanen?
Sous pression: Jutta Cordt (54 ans), le patron du BAMF, hier à Berlin


C'est un sentiment diffus que beaucoup d'Allemands ressentent depuis longtemps : nous ne savons pas vraiment qui nous vient de l'étranger. Un sentiment qui a maintenant transformé une autorité allemande en suspect : corruption, fraude, perte de contrôle au BAMF, qui a littéralement choqué tout le monde dans le pays. Comme si nous étions dans une république BAMFnan, excusez-moi: république bananière ...
Hier, Jutta Cordt (54 ans), chef de l'Office fédéral des migrations et des réfugiés, a confessé à la presse : Nous avons un problème ! Un gros problème !
SCANDALE BAMF
18 000 décisions d'asile (depuis 2000) doivent être ré-ouverte - pour la seule succursale de Brême. 70 employés et un "enquêteur" sont en cause. A Brême, Ulrike B., ex-directrice de succursale, et des avocats ont traité des centaines de demandeurs d'asile tout au long du processus. Le procureur enquête dans 1176 procédures !
Selon Cordt, 40% des 4400 procédures d'asile de Brême révisées en interne doivent maintenant être révoquées. Dans plus de 70% des décisions, il y avait des «invraisemblances» (incohérences).
► Dans 30% des cas, le bureau de Brême n'a même pas vérifié les empreintes digitales et les photos de passeport !
Comme le demande depuis longtemps l'opposition, la BAMF veut désormais inspecter de manière aléatoire toutes les branches du territoire fédéral, dont les quotas de protection étaient manifestement élevés, ce qui a permis d'accorder un asile supérieur à la moyenne.
Une employée de BAMF soulève de nouvelles allégations

Josefa Schmid (44)
Josefa Schmid (44 ans) avait, dans un dossier de 99 pages, mis au courant des abus sur le terrain, elle a ensuite été démise de ses fonctions.Nouveau scandale dans la branche Brême de l'Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF) ? 
Maintenant, elle est interrogée par le procureur.
Son successeur actuel aurait essayé, selon la présentation de Schmid, de fouiller son bureau. Il avait voulu lire tous les documents. Josefa Schmid a du alors le remettre en place. Le BAMF n'a pas voulu commenter cela. jövö )

Photo: Karina Palzer
Des informations concernant un membre des services de renseignement syriens, des combattants présumés de l'EIIL et un criminel reconnu coupable de contrebande, n'ont même pas été transmises aux autorités de sécurité compétentes.
Cordt a promis avec des enquêteurs externes, d'engager une procédure disciplinaire contre les fonctionnaires de la BAMF si nécessaire. 
Cependant la confiance est détruite désormais vis à vis des citoyens allemands, qui n'ont plus confiances, toute cette affaire pour le seul cas de Brême promettant de s'étendre à toute l'Allemagne, avec de nouveaux scandales en vue.
Source https://www.bild.de/politik/inland/bundesamt-fluechtlinge/leben-wir-eigentlich-in-einer-bamfnanen-republik-55744310.bild.html

Dernière minute :
Les autorités allemandes des migrations ont élargi leur enquête sur la fraude en matière de demande d'asile et enquêtent actuellement sur 10 bureaux extérieurs supplémentaires soupçonnés d'accorder aux réfugiés l'autorisation de rester dans le pays sans motif valable. Merkel sur la sellette, doit désormais faire face à un véritable scandale d'Etat, car elle était au courant depuis 2016...

Sélection du message

ALLEMAGNE : LA ROCAMBOLESQUE HISTOIRE DE L'EX-GARDE DU CORPS DE BEN LADEN...

BIN-LADEN-LEIBWÄCHTER SAMI IDOUDI IN TUNESIEN Vertraulicher Vermerk vom Staatsschutz NRW : Die Ehefrau von Sami I. glaubt nicht, dass e...

ARTICLE A LA UNE